International
URL courte
13421
S'abonner

Malgré les nombreuses accusations d’Hillary Clinton, le Federal Bureau of Investigation n’a à ce jour réussi à trouver aucun lien entre le candidat républicain et les autorités russes.

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) n'a pour le moment trouvé aucune preuve du fait que le candidat républicain à la présidence américaine Donald Trump entretiendrait des liens avec les autorités russes, relate le New York Times.

Durant l'été, le FBI a procédé à une enquête dans plusieurs directions, tentant de détecter des liens entre M. Trump et les milieux d'affaires russes, ainsi que de contrôler les liens de ses conseillers. À l'heure actuelle, l'enquête n'a pas donné de résultats.

En outre, les investigateurs sont convaincus que les attaques de hackers contre les serveurs du Parti démocratique américain visaient plutôt à saper le processus même des élections plutôt qu'à promouvoir le candidat républicain.

D'ailleurs, le FBI continuera son enquête, notamment sur l'utilisation par la candidate démocrate Hillary Clinton de son courrier électronique personnel dans les questions liées à son travail.

Mme Clinton, de son côté, insiste sur la présence de preuves « irréfutables » de liens entre Trump et le gouvernement russe. L'ex-première dame des États-Unis avait également appelé son rival à révéler ses liens avec le Kremlin.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Poutine: les USA sont une grande puissance, pas une république bananière
Après les hackers, la Russie attaque Washington avec ses trolls
Poutine travaillera avec n'importe quel vainqueur de la présidentielle US
Trump, Clinton et WikiLeaks: comment la Russie «intervient» dans la présidentielle US
Tags:
enquête, Présidentielle américaine 2016, FBI, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook