Ecoutez Radio Sputnik
    Oursons en peluche

    Mossoul parsemée de jouets piégés par les djihadistes

    © Flickr/ Björn Láczay
    International
    URL courte
    Lutte contre Daech en Irak (2016) (14)
    12223
    S'abonner

    Afin d'empêcher la progression des troupes irakiennes à Mossoul et pour dissuader les civils de retourner dans cette ville, Daech n'hésite pas à recourir jusqu'à des jouets piégés.

    Daech s'ingénie à fabriquer et à poser des jouets piégés à Mossoul pour semer la mort parmi les civils de retour dans les quartiers libérés par l'armée irakienne, annonce le quotidien britannique The Gardian

    Les djihadistes de Daech n'hésitent pas à recourir à des jouets aux couleurs vives pour les transformer en engins explosifs, selon le colonel Nawzad Kamil Hassan, démineur kurde.

    « Pourquoi Daech se sert-il d'objets aussi gentils qu'un ourson ou un lièvre en peluche ? Ils se servent de ces jouets parce qu'ils savent que les Peshmergas n'y toucheront pas, mais les enfants ne sauront pas résister à la tentation », a indiqué le colonel dont l'unité avait désamorcé plus de 50 tonnes d'engins explosifs dans les zones délaissées par les djihadistes.

    Il affirme avoir réussi à monter toute une collection de bombes artisanales afin de former les nouveaux démineurs. Ces bombes artisanales, sous leurs diverses formes, constituent une panoplie d'exemples de l'ingéniosité, de l'intelligence et de la cruauté dont les djihadistes font preuve pour semer la mort, même là où ils ne sont plus.

    Daech a truffé de pièges les quartiers qu'il a été contraint d'abandonner. Même les objets les plus anodins peuvent présenter un danger de mort. Un jouet, une carte, une montre peuvent se révéler mortels pour un passant qui déciderait d'y toucher, provoquant une déflagration instantanée.

    L'unité de déminage dirigée par Hassan a réussi à désamorcer près de cinq tonnes d'engins explosifs rien que dans une école à Sinjar, abandonnée par les djihadistes.

    « Il ont été obligés de contrôler tous les tas de pierres, d'ordures, ainsi que toutes les portes et fenêtres de cette école afin de s'assurer de l'absence d'explosifs dans le bâtiment », a souligné le colonel.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Lutte contre Daech en Irak (2016) (14)

    Lire aussi:

    Les habitants de Mossoul joignent les Peshmergas pour lutter contre Daech
    Mossoul: les djihadistes recourent à des chiens et des chats kamikazes
    Tags:
    bombe artisanale, explosifs, jouets piégés, Etat islamique, Nawzad Kamil Hassan, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik