Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Clinton accuse Trump, malgré les preuves du FBI

    © REUTERS / Joe Raedle/Pool
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    51867

    Même si le FBI a nié tout contact entre Donald Trump et le Kremlin, Hillary Clinton insiste sur сe lien et l’existence du serveur secret qui le connecterait directement avec Poutine. Tout cela serait ridicule si cette histoire digne d’un film d’espion n’était pour Clinton un fait hors de tout doute qu’elle constate avec plaisir sur Twitter.

    La candidate démocrate continue à insister sur l'existence d'un "serveur secret" de son rival Donald Trump, faisant de son mieux pour promouvoir cette histoire sur les réseaux sociaux.

    « Le temps est venu pour Trump de répondre à des questions sérieuses sur ses liens avec la Russie
    Quatre choses que vous devez savoir sur le serveur secret de l'organisation de Trump qui le conntecte avec la banque russe Alfa-Bank:
    Donald Trump possède un serveur secret (oui, Trump)
    Il a été créé pour assurer une communication avec la banque russe Alfa-Bank pro-Poutine
    Quand un reporter l'a demandé, ils l'ont fait taire
    Une semaine après, ils ont créé un nouveau serveur avec un nom différent dans le même but », écrit la candidate démocrate sur son compte Twitter en épinglant fièrement la publication, comme si Mme Clinton n'avait rien entendu des réponses officielles du FBI, de M. Trump et finalement de la banque russe.

    A quoi bon y prêter attention si on peut facilement manipuler ses lecteurs en partant de faits jamais prouvés et les utiliser comme base d'une accusation ? Tous ceux qui suivent Hillary Clinton sur Twitter vont partager la publication et c'est parti pour un nouvel épisode des allégations non-fondées.

    ​L'équipe du candidat républicain a répondu aux accusations de sa rivale démocrate sur la connexion du serveur Trump Organization avec la banque russe Alfa-Bank.


    « Il paraît qu'Hillary Clinton a entièrement falsifié l'histoire des serveurs russes toute entière », s'exclament les internautes.
    « Et qui est Emily McMullin? »

    « Trump Organization n'a pas transmis de données et n'a aucun lien avec cette banque et toute autre société russe », a déclaré la porte-parole du leader du Parti républicain Hope Hicks, ajoutant que la boîte courriel avait été utilisée par « des tiers ».

    Selon elle, ce serveur n'est pas secret et a été utilisé à des fins commerciales.

     

    Alfa-Bank, de son côté, a également démenti ses liens avec l'équipe de Donald Trump.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    Trump «favori» du Kremlin, allégation absurde, voire délirante, selon Poutine
    Donald Trump accuse Facebook, Twitter et Google de malhonnêteté
    La cote d’impopularité d’Hillary Clinton en hausse
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Tags:
    serveur, équipe, porte-parole, accusations, banques, Présidentielle américaine 2016, Alfa-Bank, Trump Organization, Parti républicain des Etats-Unis, Hope Hicks, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik