International
URL courte
Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)
2170
S'abonner

Depuis le début de l’année 2016, le taux de criminalité a augmenté de 40 % en Allemagne. La police fédérale n’hésite pas à pointer du doigt la politique migratoire adoptée par le gouvernement.

Au cours du premier semestre 2016, des ressortissants d'Afrique et du Proche-Orient ont perpétré en Allemagne plus de 142 000 crimes, soit 780 crimes par jour en moyenne, a annoncé dans un communiqué la police fédérale allemande.

Notons au passage que la police a recensé uniquement les cas où le délinquant a été interpellé suite à une enquête lancée à son encontre.

Ainsi, en dépit de la décision d'Angela Merkel de fermer la fameuse route des Balkans que les réfugiés empruntaient en l'occurrence pour se rendre en Allemagne depuis l'Afrique du Nord et le Proche-Orient, le taux de criminalité et de violence a monté d'un cran dans le pays, lit-on dans le communiqué.

D'après la police, la plupart des réfugiés se rendant en Allemagne sont des migrants économiques qui n'ont rien à avoir avec les zones ravagées par des conflits locaux. 

En outre, l'indulgence des forces de l'ordre envers les délinquants, poursuit le communiqué, leur donne carte blanche pour poursuivre leurs activités illicites comme si de rien n'était.

« Dans leurs pays d'origine, de tels cas sont traités plus sévèrement. Ils (les délinquants, ndlr) n'ont tout simplement aucun respect envers nous », a souligné le porte-parole du syndicat de la police de Hambourg, Freddy Lohse.

Après une série de revers électoraux à l'échelon régional et sur fond de montée en puissance de la droite populiste dans le pays, la chancelière a reconnu, mi-septembre, des erreurs, tout en défendant, pour des raisons humanitaires, sa décision, il y a un an, d'ouvrir massivement les frontières allemandes aux réfugiés fuyant la guerre en Syrie.

En 2015, l'Allemagne avait accueilli 890 000 candidats à l'asile, un record. Ce flux a soumis l'administration allemande à une forte pression et a retourné une partie de l'opinion contre la chancelière.

Avec la fermeture de la route des Balkans menant de Grèce en Allemagne et la signature d'un accord controversé entre l'UE et la Turquie en mars, dont Mme Merkel a été la cheville ouvrière, le nombre de nouveaux arrivants a nettement baissé. Sur les neuf premiers mois de 2016, l'Allemagne a accueilli 213 000 candidats à l'asile.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)

Lire aussi:

Un 4e mandat de Merkel, pourrait-il devenir réel?
Le parti de Merkel prend une gifle à Berlin
Merkel humiliée: des migrants accueillis à bras ouverts font valoir leur droit
Merkel sur l’Ukraine: le «miracle» de Berlin n’a pas eu lieu
Tags:
crise migratoire, crise humanitaire, migrants, réfugiés, Europe, Syrie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook