International
URL courte
30431
S'abonner

Le directeur du FBI James Comey est dans la tourmente, accusé de s'être immiscé dans la campagne présidentielle américaine à quelques jours du scrutin.

La semaine dernière, le directeur de l'agence fédérale a informé par courrier des élus du Congrès, contrôlé par les républicains, que de nouveaux messages, potentiellement « pertinents », avaient été découverts dans le cadre des enquêtes autour de la messagerie privée d'Hillary Clinton, sans plus de précisions. De nombreux observateurs estiment que cette décision pourrait avoir des conséquences sans précédent dans l'histoire politique des États-Unis.

L'annonce a effectivement provoqué une véritable tempête à quelques jours de l'élection présidentielle. Le camp démocrate, qui se félicitait déjà de l'avance prise dans les sondages sur son adversaire Donald Trump, a pris pour cible James Comey, Hillary Clinton ayant dénoncé une divulgation « profondément inquiétante ». Cependant, il semble que la candidate démocrate cherche maintenant à minimiser l'affaire.

« Ils veulent regarder les courriels d'un membre de mon équipe, qu'ils le fassent », a-t-elle lancé lundi devant ses partisans dans l'Ohio. Le candidat républicain Donald Trump a pour sa part profité de l'occasion pour avertir la population que l'élection de sa rivale démocrate « enfoncerait l'État dans une crise constitutionnelle ».

L'affaire autour de James Comey a pris une tournure inattendue lorsqu'un ancien fonctionnaire du FBI contacté par la chaîne CNBC a affirmé que son patron s'était prononcé, dans un entretien privé, contre l'idée d'accuser Moscou de s'ingérer dans le processus électoral aux États-Unis.

Selon la source, M. Comey a insisté pour que le nom de son organisation ne figure pas sur le document consacré à l' « ingérence russe » diffusé par le gouvernement US et cité à plusieurs reprises par l'état-major électoral d'Hillary Clinton.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Panique chez les démocrates: le FBI examinera 650.000 courriels de Clinton
Scandale des courriels: la collaboratrice de Clinton ne se rappelle de rien!
La cote d’impopularité d’Hillary Clinton en hausse
La collaboratrice de CNN accusée d'avoir aidé Clinton donne sa démission
Tags:
élections, poursuites, scandale, courriel, Présidentielle américaine 2016, Congrès des États-Unis, Parti démocrate des Etats-Unis, FBI, James Comey, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik