Ecoutez Radio Sputnik
    Cybersécurité

    Cybersécurité des «villes intelligentes», défi à relever pour le Royaume-Uni

    © Photo. Pixabay
    International
    URL courte
    123
    S'abonner

    Le Royaume-Uni est reconnu comme étant l’un des leaders mondiaux en matière d’innovation et de technologies liées à la «ville intelligente» (smart city), et la cybersécurité se place au premier plan dans ce projet à la fois innovant et humain.

    Le Royaume-Uni est connu pour être le royaume des « villes intelligentes » (smart cities). En effet, ce pays a démontré sa capacité à mobiliser la technologie, le savoir-faire et la force humaine nécessaires pour que ce projet voie le jour, et voilà qu'il lance une stratégie de cybersécurité afin de se protéger contre les attaques des hackers.

    Tout le monde suit de près le développement des 10 meilleures « villes intelligentes » du Royaume-Uni, Londres et Bristol étant en tête de ce classement.

    Quoi qu'il en soit, on se demande si ces « villes intelligentes » le sont assez pour adapter leur stratégie en matière de cybersécurité. En effet, le gouvernement britannique investit des millions de livres dans la création de telles villes, tout en dépensant d'immenses sommes pour se défendre contre les pirates informatiques.

    Dans ce contexte, le ministre britannique des Finances, Philip Hammond, a insisté sur la confiance qu'on doit placer dans l'Internet et l'infrastructure, les deux ayant une importance fondamentale pour l'avenir de l'humanité. Londres a annoncé l'investissement de 1,9 milliard de livres sterling dans sa stratégie de cybersécurité nationale.

    Les scientifiques signalent que le XXIe siècle sera celui des villes, alors que les espaces urbains vont devoir affronter plusieurs défis, environnementaux et sociaux. Une meilleure gestion de l'éclairage public, dont la mise en place de lampadaires connectés, est un axe majeur des projets de « villes intelligentes ».

    La Grande-Bretagne s'impose de plus en plus dans l'écosystème des smart cities. En janvier 2016, Londres a rejoint le programme européen « Smart Cities Lighthouse » de 25 millions d'euros. 70% de la population mondiale sera urbaine d'ici 2050, et c'est pourquoi de nombreuses villes britanniques mettent en place des initiatives multiples autour de l'intégration technologique en milieu urbain.

    La puissance des outils numériques à notre disposition ne doit cependant pas nous aveugler, préviennent les chercheurs, relevant que la sécurité est la clé de la réussite du développement numérique de tout territoire.

    Au-delà des données personnelles et face aux menaces qu'implique un monde connecté, il est impératif aujourd'hui de prendre davantage en compte la dimension cybersécurité dans chacune des applications liées aux « smart cities ».

    Au niveau des réseaux électriques intelligents, que se passe-t-il, par exemple, si quelqu'un décide de hacker le système de gestion des lampadaires intelligents d'une ville et d'accéder ensuite au réseau des opérateurs d'énergie ?

    Dans ces conditions, soulignent les experts, il convient d'assurer au grand public que les données ne sont pas n'importe où, et pas accessibles à n'importe qui, garantissant le respect de sa vie privée.

    Le Royaume-Uni réussira-t-il à relever ce défi de taille ? Qui vivra verra.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Moscou s’arme contre les hackers
    Les USA accusent des hackers russes d'avoir violé leurs systèmes électoraux
    Le monde n'est pas préparé aux attaques de hackers dans l'espace
    Tags:
    humanité, investissements, défis, cybersécurité, stratégie, ville, Philip Hammond, Bristol, Londres, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik