Ecoutez Radio Sputnik
    La milice chiite Hachd al-Chaabi

    Milice chiite: rompre les liens de Daech entre l’Irak et la Syrie

    © Sputnik. HİKMET DURGUN
    International
    URL courte
    Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
    104501422

    Le détachement turkmène au sein de la milice chiite Hachd al-Chaabi a pour objectif principal de rompre les liens de Daech entre l’Irak et la Syrie.

    Les soldats turkmènes de Hachd al-Chaabi poursuivent actuellement une offensive dans la région de Geyyara vers leur ville natale irakienne de Tel Afar à l'ouest de Mossoul afin d'en finir avec la connexion entre les troupes de Daech en Irak et en Syrie, a déclaré le commandant du groupe turkmène au sein de la mobilisation chiite Ahmet Arslan dans une interview accordée à Sputnik.

    « Notre but consiste à bloquer les voies de retraite pour les troupes de Daech de Tel Afar en Syrie. (…) De plus, nous voulons couper la source des renforts depuis la Syrie des djihadistes se trouvant en Irak. Pour cela, nous projetons d'encercler les terroristes de la manière la plus compacte possible. Les djihadistes ne résistent pas, ils fuient les combats à Tikrit et à Falloujah », a témoigné le commandant turkmène.

    Des milices chiites
    © Sputnik. Hikmet Durgun
    Des milices chiites

    Selon lui, environ 45 000 soldats, formant 18 groupements Hachd al-Chaabi, participent à l'opération de libération de Mossoul à côté de l'armée irakienne. Le nombre total de combattants anti-Daech dans le cadre de l'opération s'élève à 60 000 militaires.

    La libération de la ville de Tel Afar simplifiera notamment la prise à Mossoul.

    « Les femmes font également partie de la mobilisation, sans être engagées dans les activités militaires, mais elles travaillent à l'arrière. (…) Les forces Hachd al-Chaabi luttent contre les terroristes pour leur pays et leur peuple. Nous sommes prêts à faire face à Daech en Syrie, si une source officielle nous propose de le faire. Nous sommes disponibles pour nous battre contre les djihadistes où qu'ils se trouvent », a assuré Ahmet Arslan.

    L'opération de libération de Mossoul a débuté le 17 octobre. Outre les forces armées gouvernementales irakiennes, elle engage des formations kurdes et la coalition internationale menée par les États-Unis. L'assaut de Mossoul a commencé le 31 octobre.

    La milice chiite Hachd al-Chaabi
    © Sputnik. Hikmet Durgun
    La milice chiite Hachd al-Chaabi

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

    Lire aussi:

    Mossoul: une tempête de sable freine la progression de l'armée irakienne
    L’armée irakienne contrôle un quartier à Mossoul
    Moscou explique la différence entre les batailles d’Alep et de Mossoul
    Tags:
    détachement, milices chiites irakiennes, offensive, libération, terrorisme, Hachd al-Chaabi, Sputnik, Etat islamique, Ahmet Arslan, Geyyara, Tel Afar, Falloujah, Tikrit, Mossoul, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik