International
URL courte
39713
S'abonner

Le président syrien Bachar el-Assad a accusé les États-Unis d’avoir frappé délibérément l’armée syrienne à Deir ez-Zor le 17 septembre.

Selon le président syrien, les avions de la coalition internationale dirigée par les États-Unis ont frappé délibérément le territoire contrôlé par le gouvernement syrien, ce qui a provoqué ensuite une attaque des terroristes de l'EI.

« C'était une attaque délibérée des forces américaines, car la zone du territoire contrôlé par l'EI avait été réduite en raison des actions conjointes de la Russie, de la Syrie et de l'Iran, c'est pourquoi les Américains, cherchant à affaiblir les positions de l'armée syrienne, ont attaqué nos forces à Deir ez-Zor (les forces gouvernementales syriennes, ndlr.). Ce ne était pas une coïncidence, le raid a duré plus d'une heure, ils sont revenus plusieurs fois », a déclaré Bachar el-Assad dans une interview accordée au journal serbe Politika.

Le président syrien a également indiqué que les États-Unis et leurs alliés étaient responsables de l'échec des tentatives visant à instaurer la trêve à Alep.

« Les États-Unis sont responsables non seulement de l'échec de la dernière trêve, mais aussi de celui de toutes les tentatives passées, ainsi que de l'échec des processus et négociations politiques », a déclaré Bachar el-Assad.

Le 17 septembre, plusieurs chasseurs de la coalition internationale anti-Daech ont frappé des positions de l'armée gouvernementale près de Deir ez-Zor.

Le ministère russe de la Défense a annoncé que l'aviation de la coalition internationale dirigée par les États-Unis avait effectué quatre frappes sur les positions des militaires syriens près de la ville de Deir ez-Zor, ces raids ayant fait 83 morts et plus de 100 blessés parmi les militaires.

Par la suite, les États-Unis ont confirmé avoir effectué les raids. Selon des porte-parole du Pentagone, les militaires étaient convaincus de bombarder des positions de Daech et ont cessé l'opération immédiatement après avoir découvert l'erreur. L'attaque est survenue une semaine après l'accord Lavrov-Kerry sur la Syrie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Qui menace qui? Le Conseil de sécurité russe met les points sur les «i»
10.000 bombes pour rien: pourquoi la coalition US a échoué à vaincre Daech
La coalition US frappe une procession funéraire en Irak, des dizaines de morts
Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Tags:
frappe aérienne, Etat islamique, Bachar el-Assad, Deir ez-Zor, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook