Ecoutez Radio Sputnik
    Un char ukrainien

    Oups: Kiev achète à la Russie des pièces de rechange pour ses blindés

    © AFP 2019 Anatolii Stepanov
    International
    URL courte
    36938

    N’arrivant pas à obtenir de l’Occident des armes létales, l’Ukraine achète via un intermédiaire des détails pour ses véhicules militaires à son «ennemi juré».

    Une filiale du groupe public Ukroboronprom achète à la Russie des pièces de rechange pour ses blindés via des intermédiaires britanniques, annonce la chaîne télévisée ukrainienne en ligne Hromadske.

    La compagnie Ukrinmash aurait acquis des bras de chenille pour véhicules militaires et des moteurs russes pour fabriquer des véhicules blindés de transport de troupes BTR-70, mis au point à l'époque soviétique. La société britannique Rion Assets Company LTD, qui possède un compte bancaire en Lettonie, est l'intermédiaire grâce auquel sont livrées les pièces de rechange.Des résidents de Kiev se tiennent derrière cette compagnie, dont l'adresse postale correspond à celle d'un appartement dans la capitale ukrainienne, précise la chaîne.

    Selon des documents, Ukrinmash a acheté à l'intermédiaire britannique 20 bras de chenille russes pour 6  000 dollars pièce, soit un montant total de plus de 121  000 dollars. 20 moteurs russes ont été achetés pour 160  000 dollars, le prix d'un moteur étant donc de 8  000 dollars, alors qu'en moyenne, ils coûtent environ 3  000 dollars, soulignent les journalistes de Hromadske.

    Kiev demande régulièrement à l'Occident d'augmenter l'aide militaire et les livraisons d'armes à l'Ukraine. Le chef adjoint de l'état-major du pays s'est indigné en septembre du montant de l'aide accordée par les partenaires étrangers à l'Ukraine. Ces 600 millions de dollars lui ont semblé une somme insignifiante par rapport aux 15 milliards octroyés à l'Afghanistan.

    Les États-Unis s'abstiennent pour le moment de fournir à Kiev des armes létales.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    L’Ukraine veut des systèmes de DCA et des armes antichars US
    Antonov, triste symbole d’une industrie moribonde
    Hackers: l'Ukraine vend des bombes soviétiques au Qatar
    Armée ukrainienne: une automitrailleuse modernisée présentée à Lvov
    Tags:
    véhicules blindés, char, défense, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik