Ecoutez Radio Sputnik
    Irak

    Les avions US frappent les quartiers résidentiels près de Mossoul

    © REUTERS / Alaa Al-Marjani
    International
    URL courte
    31635
    S'abonner

    Les frappes aériennes effectuées le 24 octobre par la coalition internationale dirigée par les États-Unis sur les quartiers résidentiels près de Mossoul ont causé des pertes parmi les civils et ont détruit une mosquée, a déclaré le chef du Commandement opérationnel principal de l’État-major russe Sergueï Roudskoï.

    « Les États-Unis continuent de pilonner avec des missiles et des bombes les quartiers résidentiels de Mossoul et d'autres localités de la province irakienne de Ninive », a indiqué Sergueï Roudskoï.

    Sergueï Roudskoï a présenté une photographie satellite prise le 24 octobre, sur laquelle on voit clairement que les frappes ont été effectuées à proximité de l'école, endommagée ensuite par des éclats d'obus et l'onde de choc.

    En outre, Sergueï Roudskoï a rapporté que l'aviation de la coalition avait également frappé le 31 octobre les quartiers irakiens densément peuplés de Bazvaya et Gogieli, situés près de Mossoul.

    Au cours de ces derniers jours, les informations sur des raids meurtriers de la coalition US, qui participe à la prise de Mossoul, ne cessent d'affluer. Un des derniers exemples est la frappe d'une procession funéraire à Dukuk qui a fait une vingtaine de morts et plusieurs dizaines de blessés.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    La ministre des Sports quitte un stade de Seine-Saint-Denis sous une pluie d’insultes - vidéo
    Tags:
    morts, civils, frappe aérienne, Sergueï Roudskoï, Mossoul, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik