Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Moscou présente son «Livre blanc» sur les crimes de la coalition US en Syrie

    International
    URL courte
    491153

    Un compte rendu sur les crimes de guerre perpétrés en Syrie par la coalition internationale sous la houlette des États-Unis et par la soi-disant « opposition modérée » a été récemment présenté au Conseil de sécurité de l’Onu.

    La Russie a transmis à l'Onu des photos faisant état des démarches militaires effectuées par les États-Unis et leurs alliés en Syrie, qui ont fait de nombreuses victimes parmi les civils et provoqué d'importantes destructions de l'infrastructure, a annoncé jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

    Parmi les crimes recensés dans le livre figure, par exemple, la frappe américaine contre l'armée syrienne à Deir ez-Zor le 17 septembre. Effectuée en pleine trêve, l'attaque a provoqué une offensive des terroristes de Daech et a mis fin au cessez-le-feu.

    Le «  Livre blanc  » relate en outre des crimes commis par l'opposition et les nombreuses situations dans lesquelles la partie américaine a refusé de coopérer pour trouver une solution à la crise syrienne. Ainsi,  rappelle le document, lorsque les militaires russes se sont rendus en Syrie pour participer à la création du Centre exécutif conjoint russo-américain, leurs partenaires américains ont refusé d'entamer les travaux.

    Le livre évoque également les efforts entrepris par les États-Unis pour faire un distinguo entre rebelles modérés et terroristes, des tentatives restées lettre morte. Le document indique que Washington a ainsi présenté une liste de 138 groupes d'opposition modérée. Mais comme il s'est avéré plus tard, deux d'entre eux étaient liés à Daech et huit au Front al-Nosra (branche d'Al-Qaïda, ndlr).

    Le compte rendu comporte en outre des données statistiques sur le déroulement de l'opération militaire russe en Syrie et sur les livraisons d'aide humanitaire russe à destination des Syriens, notamment aux habitants d'Alep.

    Bien que le document ait été présenté à l'Onu, les États-Unis ont refusé de le commenter. Un geste qui a n'a pas manqué de faire réagir le ministère russe des Affaires étrangères.

    «  Le département d'État utilise des données fournies par les Casques blancs ainsi que par d'autres ONG douteuses, mais refuse de commenter un recueil de témoignages documentaires officiellement rédigé et transmis aux Conseil de sécurité de l'Onu. Ceci est totalement incompréhensible  », a affirmé Maria Zakharova.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Attaque sur un corridor humanitaire à Alep: deux militaires russes blessés
    Alep: l'armée syrienne suspend les combats
    Alep: la situation dans les couloirs humanitaires diffusée en direct
    Tags:
    coalition, crimes, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik