Ecoutez Radio Sputnik
    Situation près de la ville irakienne de Mossoul

    La coalition guidée par les USA nie avoir frappé les quartiers résidentiels de Mossoul

    © REUTERS / Alaa Al-Marjani
    International
    URL courte
    Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
    23027

    La coalition occidentale anti-Daech, menée par les États-Unis, nie toute implication dans les frappes portées sur les quartiers densément peuplés de la ville de Hamam el-Elil près de Mossoul, en Irak.

    Conduite par les États-Unis, la coalition internationale de lutte contre le groupe terroriste État islamique n'a pas participé aux bombardements des quartiers résidentiels de la ville irakienne de Hamam el-Elil près de Mossoul, a déclaré devant les journalistes un porte-parole de l'opération antiterroriste.

    « Nous ne bombardons pas et n'avons pas bombardé la zone près de Hamam el-Elil », a affirmé le responsable, en commentant la déclaration du ministère russe de la Défense.

    Le chef du Commandement opérationnel principal de l'État-major russe Sergueï Roudskoï avait déclaré en amont que le 26 octobre dernier, des avions américains avaient frappé des quartiers résidentiels de la ville irakienne de Hamam el-Elil près de Mossoul, ayant fait des blessés parmi les civiles et ayant endommagé une mosquée.

    « Nous prêtons la plus grande attention à toutes les informations sur des victimes parmi les civils et enquêtons minutieusement sur tous les incident », a résumé le porte-parole.

    De son côté, le Commandement opérationnel principal de l'État-major russe rend publiques toutes les données sur le recours non-sélectif à des frappes de l'aviation de la coalition menées par les États-Unis en Irak.

    Au cours de ces derniers jours, les informations sur des raids meurtriers de la coalition internationale guidée par les États-Unis et participant à la prise de Mossoul, ne cessent d'affluer.

    L'opération de libération de Mossoul a débuté le 17 octobre. Outre les forces armées gouvernementales irakiennes, elle engage des formations kurdes et la coalition internationale menée par les États-Unis. L'assaut de Mossoul a commencé le 31 octobre.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

    Lire aussi:

    Nouvelles frappes aériennes US sur des civils à Mossoul
    Plus de 22.000 personnes ont quitté Mossoul en raison des hostilités
    Les avions US frappent les quartiers résidentiels près de Mossoul
    Tags:
    Hammam al-Alil, avions, frappe aérienne, coalition, ministère russe de la Défense, Sergueï Roudskoï, États-Unis, Mossoul, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik