Ecoutez Radio Sputnik
    Les forces de sécurité afghanes inspectent les lieux de la frappe aérienne américaine dans la ville de Kondoz, Afghanistan

    Le Pentagone admet qu’une frappe aérienne US a «probablement» tué des civils

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    39132

    Les forces armées américaines en Afghanistan ont déclaré que l’enquête préliminaire indiquait qu’une attaque américaine, près de la ville de Kondôz, cette semaine, avait probablement coûté la vie à des civils.

    Une trentaine de civils ont été tués et des dizaines blessés. Le général américain commandant les troupes en Afghanistan a déclaré samedi qu'il regrettait profondément la perte de vies innocentes après qu'une enquête préliminaire sur la frappe aérienne du 3 novembre, ciblant des talibans dans le nord du pays, a montré qu'en plus des terroristes ciblés les bombes américaines avaient tué des civils.

    « L'enquête préliminaire a constaté que les efforts visant à défendre des troupes de l'Armée nationale afghane et des forces de sécurité près de Kondôz, le 3 novembre, avaient probablement entraîné des pertes civiles », a déclaré le général John Nicholson.

    L'attaque sur le village de Buz Kandahari tout près de la ville de Kondôz, ciblait une réunion impliquant trois dirigeants talibans qui, selon les responsables, planifiaient des attaques dans la ville, informe Deutsche Welle.

    En outre, l'opération ne s'est apparemment pas passée comme prévue, tuant des dizaines de civils afghans.

    Des responsables afghans ont déclaré que 33 civils, dont 17 enfants, avaient été tués suite à cette attaque aérienne, tandis que 26 autres personnes avaient été blessées. Après l'incident, des proches des victimes ont manifesté devant le bâtiment du gouverneur de la province.

    Les militaires afghans ont demandé l'appui aérien américain alors qu'ils étaient sous un feu nourri émanant des talibans. L'échange de tirs a coûté la vie à trois membres des forces spéciales afghanes et de deux instructeurs américains.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Lire aussi:

    Les talibans «règnent en maîtres» dans plusieurs provinces d’Afghanistan
    Encore plus d’opium «taliban» en Afghanistan
    La violence contre les journalistes bat des records en Afghanistan
    De retour d’Afghanistan, ils cachent un lance-roquettes dans leurs toilettes
    Tags:
    bombardements, frappe aérienne, Forces armées des Etats-Unis, John Nicholson, Kunduz, États-Unis, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik