Ecoutez Radio Sputnik
    Wikileaks

    Courriels de Clinton: le site de WikiLeaks victime d'une attaque DDoS

    © Flickr / Steve Rhodes
    International
    URL courte
    4328

    Juste après la publication de la deuxième partie des documents du Comité national du Parti démocrate américain, les serveurs du site WikiLeaks ont subi une attaque par déni de service (DDoS).

    « Les serveurs de WikiLeaks font actuellement face à une attaque massive DDoS ciblée après la publication de la deuxième partie des documents du Comité national du Parti démocrate américain », a indiqué le personnel de l'organisation sur Twitter et Facebook.

    Plus tôt, l'organisation WikiLeaks a publié 8 263 e-mails du Comité national du Parti démocrate américain. C'est la deuxième partie des courriels du Comité publiée par WikiLeaks. La publication de la première partie a eu lieu le 22 juillet. Ensuite, l'organisation a rendu public 19 252 e-mails et 8 034 applications de la gestion de ce comité.

    Les attaques par déni de service (Distributed Denial of Service ou DDoS) sont aujourd'hui fréquentes, notamment du fait de la relative simplicité de leur mise en exécution et de leur efficacité contre une cible non préparée. Une attaque DDoS vise à envoyer une multitude de requêtes à un serveur afin de provoquer un déni de service, c'est à dire un arrêt total du service attaqué.

     

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Trump: les agents ordinaires du FBI ne permettront pas à Clinton de rester impunie
    La Fondation Clinton a financé le mariage de la fille des Clinton
    Le département d'Etat US publie 1.240 pages relatives aux courriels de Clinton
    Tags:
    cyberattaque, courriels piratés, WikiLeaks, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik