Ecoutez Radio Sputnik
    USS Zumwalt

    Les USA arrêtent la fabrication de projectiles pour leur destroyer dernier cri

    © Flickr/ Stuart Rankin
    International
    URL courte
    44383

    Le Pentagone n’hésite pas à gaspiller l’argent des contribuables américains dans des programmes d’armements très onéreux qu’il abandonne en cours de réalisation.

    Ainsi, en dépit des possibilités quasi-illimitées de son budget, le Pentagone a décidé de renoncer à la fabrication de projectiles pour les canons installés sur les destroyers américains de classe Zumwalt à cause de leur prix exorbitant.

    L'US Navy abandonne son programme de production d'obus guidés pour les canons installés sur les destroyers furtifs dernier cri de classe Zumwalt.

    Se référant à des sources anonymes dans la marine américaine, l'hebdomadaire Defense News a annoncé que la décision tenait au prix exorbitant des munitions qui coûtent quelque 800 000 dollars, d'autant plus que ce prix pourrait encore augmenter.

    Selon Defense News, cette hausse s'explique par la décision du gouvernement des États-Unis de commander moins de destroyers de cette classe que prévu initialement. Au début, il était question de la construction de 28 bâtiments, mais les besoins ont diminué ensuite jusqu'à sept et, en fin de compte, il a été décidé de se contenter de trois bâtiments. Il va de soi que le prix de revient des différents systèmes du navire a monté en flèche.

    Le USS Zumwalt est le plus grand destroyer américain. Le premier navire de cette classe est entré en service dans la marine américaine le 15 octobre. La cérémonie de sa mise à l'eau s'est tenue dans le port de Baltimore (Maryland) sur la côte atlantique des États-Unis. Environ 10 000 personnes se sont rassemblées pour contempler ce navire aux formes futuristes qui a coûté au budget américain au moins 4,4 milliards de dollars.
    Cependant l'abandon de ce projet onéreux n'est pas unique dans l'histoire du Pentagone. Le lecteur trouvera ci-après une liste de tels abandons très éloquente, mais loin d'être exhaustive.

    Ces deux dernières décennies, le Pentagone a investi 58 milliards de dollars dans des programmes de mise au point de systèmes d'armements qui n'ont finalement jamais vu le jour.

    L'exemple le plus éclatant en est sans doute une tentative de mettre en place le fameux Système de combat du futur (FCS) qui prévoyait la formation de nouvelles unités équipées de drones, liés par un unique réseau informatique. Les travaux dans le cadre de ce projet se sont poursuivis de 2003 à 2009, mais après la dépense de plus de 20 milliards de dollars, l'idée a été abandonnée.

    Ajoutons à cette liste le projet d'hélicoptère de reconnaissance et d'attaque RAH-66 Comanche qui a coûté au Pentagone 9,8 milliards de dollars. Le programme de sa mise au point a été annulé en 2004.

    En tout, sur les 23 programmes, dans huit cas, le budget débloqué a été complètement dépensé. Néanmoins, le Pentagone prétend qu'il ne s'agit pas d'un gaspillage pur et simple, certaines technologies élaborées pouvant être utilisées à l'avenir.

    10 milliards de dollars ont été jetés par les fenêtres par l'agence US de défense antimissile (Missile Defence Agency).

    Parmi les échecs les plus marquants figure le projet de radar flottant SBX (Sea-Based X-Band), dont le coût s'est élevé à 2,2 milliards de dollars. Le système a été jugé inutile dans le scénario d'attaque le plus probable avec plusieurs missiles lancés simultanément. Depuis 2013, il reste presque inactif dans la base militaire de Pearl Harbour.

    Le Pentagone
    © Photo. US Air Force / Tech. Sgt. Andy Dunaway
    Le projet ABL (Airborne Laser) s'est également avéré inefficace, le laser étant doté d'un rayon d'action limité, ce qui obligerait les avions équipés d'une telle arme à voler en permanence à proximité des frontières de l'ennemi, risquant d'être facilement abattus par ses systèmes antiaériens. Le projet d'un coût de 5,3 milliards de dollars a été suspendu en 2012 après dix ans d'essais.

    L'intercepteur de missiles Kinetic Energy Interceptor, destiné à des navires de guerre, a été finalement jugé trop vulnérable. Après six ans de travaux et 1,7 milliard de dollars investis, le programme a été arrêté.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

     

    Lire aussi:

    58 mds USD dépensés par le Pentagone pour des armes qui n'ont pas été créées
    Le Pentagone a perdu 5.700 mds EUR de deniers publics
    Le Pentagone manque d'argent pour lutter contre les drones de Daech
    Tags:
    dépenses militaires, USS Zumwalt, Pentagone, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik