Ecoutez Radio Sputnik
    un chasseur US

    Moscou condamne fermement la frappe US qui a tué des civils en Afghanistan

    CC BY 2.0 / U.S. Department of Defense / 131007-A-MH103-004
    International
    URL courte
    28470

    Washington a admis qu'une attaque américaine réalisée le 3 novembre en Afghanistan avait «probablement» coûté la vie à plusieurs civils. La diplomatie russe a fermement condamné la mort de civils innocents à la suite des frappes aériennes de l'US Air Force et a exigé de punir les responsables de la tragédie.

    Le 3 novembre, au cours de l'opération militaire ciblant des talibans dans la province de Kunduz (nord de l'Afghanistan), une frappe aérienne américaine a tué plus de 30 civils, dont la plupart sont des femmes et des enfants, dont un bébé de trois mois. Environ 20 civils afghans ont été blessés et 20 maisons ont été détruites.

    Le général américain commandant les troupes en Afghanistan a déclaré samedi dernier qu'il regrettait profondément la perte de vies innocentes après qu'une enquête préliminaire sur la frappe a montré que les bombes américaines avaient tué des civils en parallèle des terroristes ciblés.

    « Il convient de noter que ce n'est pas la première fois que l'utilisation aveugle d'armes par l'armée américaine en Afghanistan fait des victimes parmi les civils », a communiqué lundi le ministère russe des Affaires étrangères.

    Selon lui, comme le montre la pratique, les résultats de ces enquêtes ne sont pas rendus publics et les auteurs ne sont pas poursuivis.

    « Nous condamnons fermement la mort de civils innocents à la suite de frappes aériennes de l'US Air Force à Kunduz. Nous exigeons une enquête objective immédiate sur l'incident et souhaitons que les responsables de la tragédie soient punis afin d'éviter que de tels cas ne se reproduisent. Nous exprimons nos profondes condoléances aux familles et aux proches des victimes et souhaitons un prompt rétablissement aux blessés », lit-on dans la déclaration du ministère russe des Affaires étrangères.

    L'attaque sur le village de Buz Kandahari, dans la province de Kunduz, ciblait une réunion impliquant trois dirigeants talibans qui planifiaient des attaques dans la ville. Toutefois, l'opération ne s'est pas passée comme prévue, tuant 33 civils dont 17 enfants.

    Auparavant, le bombardement américain de l'hôpital de Médecins sans frontières à Kunduz avait coûté la vie à 42 personnes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Moscou dénonce une frappe fantôme sur une école d’Idlib
    Assad: la frappe US contre l'armée syrienne à Deir ez-Zor pas due au hasard
    L'aviation US frappe une école près de Mossoul, de nombreux morts et blessés
    La coalition US frappe une procession funéraire en Irak, des dizaines de morts
    Tags:
    civils, frappe aérienne, ministère russe des Affaires étrangères, Kunduz, Afghanistan, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik