Ecoutez Radio Sputnik
    Логотип саммита БРИКС

    À Goa, les BRICS décident de collaborer plus étroitement

    © Sputnik. Host Photo Agency / Alexei Kudenko
    International
    URL courte
    4958192

    Les BRICS sont-ils de taille à rivaliser avec l’ordre mondial imposé par l’Occident ? Quel bilan de l’évolution des relations entre les BRICS peut-on tirer de leur récent sommet de Goa ? Pierre Picquart, spécialiste de la Chine et l’économiste Dalila Chenaf-Nicet en ont débattu avec Jacques Sapir.

    Le dernier sommet des BRICS s'est tenu dans la ville de Goa, en Inde les 15 et 16 octobre, un évènement largement passé sous silence par les médias français. Pour quels résultats? Pierre Picquart, docteur en géopolitique de l'Université Paris VIII, souligne le fait qu »
    « Il y a dans l'esprit des BRICS une volonté de s'en sortir, au-delà de la mainmise d'un monde qui était autrefois géré d'une façon unilatérale. »

    Malgré les difficultés économiques actuelles, notamment la baisse du prix des matières premières, il estime ainsi que:
    « Réunion après réunion, avec notamment l'appui de la Chine, elles [les BRICS] prennent une importance notamment au niveau économique et financier. »

    Si l'économiste Dalila Chenaf-Nicet déclare que la coopération approfondie entre les BRICS a encore du chemin à faire, elle souligne néanmoins que:
    « Les BRICS se sont tout de suite posés comme voulant un nouvel ordre mondial et voulant aller finalement contre les grandes organisations internationales qu'ils ne cessent de dénoncer que ce soit le FMI, la Banque Mondiale. »

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaîne YouTube

    Lire aussi:

    Gisements d'or, S-400 et nouvelle agence de notation: le bilan du Sommet des BRICS
    8ème Sommet des BRICS : l’unité inébranlable
    Au sommet des BRICS à Goa, Poutine n’a pas choisi la couleur de son gilet
    Les BRICS créeront une agence de notation
    Tags:
    BRICS, Goa
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik