Ecoutez Radio Sputnik
    Des navires russes préparent une frappe contre les djihadistes aux abords d'Alep

    Des navires russes préparent une frappe contre les djihadistes aux abords d'Alep

    © Sputnik. Alexei Danichev
    International
    URL courte
    Situation à Alep (2016) (180)
    104169402325

    Le groupe de navires russes avec le porte-avions Amiral Kouznetsov à sa tête s'apprête à frapper dans les prochaines heures les djihadistes dans la province d'Alep, selon une source au sein du ministère russe de la Défense.

    Le groupe de navires russes comprenant le porte-avions Amiral Kouznetsov, le croiseur Pierre le Grand, les navires anti-sous-marins Vice-amiral Koulakov et Severomorsk, ainsi que des bateaux de maintenance, prépare une frappe contre les terroristes dans la province d'Alep dans les prochaines 24 heures, a confirmé à Gazeta.ru une source au sein du ministère russe de la Défense.

    La frappe sera réalisée à l'aide des missiles de croisière Kalibr et de l'aviation en pontée et aura pour cible les abords lointains de la ville et non les zones résidentielles, a souligné la source. La ville même ne sera pas prise pour cible car les terroristes qui s'y trouvent se servent des civils comme d'un bouclier humain.

    « La tâche principale de ce groupe est d'effectuer des frappes aériennes sur les abords d'Alep où les groupes armés de djihadistes s'efforcent de faire une percée dans la ville, ceci en coopération avec les navires de la flotte de la mer Noire de la Fédération de Russie, avec l'aviation stratégique et de longue portée et avec les avions de la base militaire de Hmeimim. »

    Au cours de l'opération, il est prévu d'utiliser des armes innovantes ainsi que les missiles de croisière Kalibr qui se sont déjà révélés très efficaces.

    « Si lors des précédents tirs de missiles réalisés depuis la Caspienne le nombre de cibles détruites a été estimé à des dizaines, cette fois des centaines d'objectifs des terroristes qui se préparent à une percée seront éliminés aux abords de la ville dans les deux-trois prochains jours », a signalé la source.

    Actuellement, on s'emploie à déterminer les régions où se massent les groupes radicaux, les trajets de leurs déplacements et l'emplacement de leurs positions.
    A ces fins, le nombre de moyens de reconnaissance russes a été considérablement augmenté, notamment en terme de drones et de radars. Des unités orbitales spatiales sont également activement engagées dans la collecte de données de renseignement.

    Ces deux dernières semaines, les djihadistes ont entrepris de multiples tentatives de percée à Alep en direction de l'ouest et du sud-ouest. Plus de 2 000 terroristes ont participé aux attaques, avec des dizaines de chars, des véhicules blindés et des véhicules kamikazes à l'appui.

    Plus tôt, les forces aériennes russes et syriennes ont suspendu leurs frappes sur la ville d'Alep. Une nouvelle pause humanitaire s'est déroulée à Alep le 4 novembre de 9 heures du matin à 19 heures, heure locale. Cette mesure ordonnée par le président russe Vladimir Poutine et coordonnée avec les autorités syriennes visait à éviter les victimes parmi les civils et « appeler les combattants à la raison ».

    Selon le ministère russe de la Défense, les groupes armés ont eu la possibilité de quitter la ville, d'évacuer les malades et les blessés, ainsi que de libérer les civils qui souhaitaient quitter les quartiers est d'Alep. Pendant ces 11 heures, les troupes et équipements gouvernementaux ont été retirés des couloirs humanitaires, conçus pour que les groupes armés puissent quitter Alep en toute sécurité. Des autobus et ambulances ont été déployées pour l'évacuation immédiate des blessés et malades.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Situation à Alep (2016) (180)

    Lire aussi:

    L’armée syrienne déloge les djihadistes de Tellat Rahm près d’Alep
    Moscou: les USA n'ont fourni «aucune miette de pain» à Alep
    Alep: les frappes de l’aviation russe et syrienne suspendues depuis 19 jours
    Les terroristes retiennent les civils dans l’est d’Alep
    Tags:
    frappe aérienne, terrorisme, Kalibr, Admiral Kouznetsov (porte-avions), ministère russe de la Défense, Alep, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik