International
URL courte
761081
S'abonner

Face à la victoire de Donald Trump, l’ancien ambassadeur américain Michael McFaul n’a pas tardé à y voir la fameuse « main du Kremlin »… Bien préparée à ce genre de remarques caustiques, la diplomatie russe contre-attaque.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, s'est prononcée sur le tweet controversé de l'ancien ambassadeur américain à Moscou, Michael McFaul, accusant la Russie d'ingérence dans les élections présidentielles des États-Unis.

« L'administration de Barack Obama a d'abord nommé de tels "McFaul" à des postes clé et leur a confié non seulement la gouvernance de son propre pays, mais aussi celle de beaucoup d'autres pays vassaux. Puis, quand la situation a dégénéré, elle s'est mise à crier que tout était la faute de Moscou », a souligné Mme Zakharova.

Rappelons qu'auparavant, l'ancien ambassadeur américain à Moscou avait publié sur son compte Twitter un message accusant la Russie d'ingérence dans la course présidentielle à la Maison Blanche : « M. Poutine est intervenu dans nos élections et il a réussi. »

D'ailleurs, cette publication a été supprimée presque immédiatement. McFaul se serait-il ravisé au dernier moment ?

Michael Anthony McFaul travaille au sein de l'administration du président Barack Obama depuis 2009. Il a été assistant spécial du président, directeur aux affaires russes et eurasiatiques et ambassadeur en Russie de 2012 à 2014.

Idéologue du « redémarrage » entre la Russie et les États-Unis, il a commencé sa mission à Moscou en recevant les figures de proue de l'opposition russe dite libérale, ce qui a provoqué le mécontentement des autorités et d'une partie de la population. Cette rencontre a eu lieu peu avant les élections présidentielles en Russie, remportées finalement par Vladimir Poutine.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La perspective d'une présidence Trump fait chuter les marchés américains
Premiers succès pour Trump et Clinton
Incroyable mais vrai: Trump remporterait la présidentielle américaine
La Biélorussie s’inquiète de l’augmentation constante des forces de l’Otan à ses frontières
Tags:
Russie, États-Unis, Donald Trump, Michael McFaul, campagne électorale, présidence
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook