Ecoutez Radio Sputnik
    Les États-Unis élisent leur 45e président

    Comment l'élite politique française a-t-elle réagi à la victoire de Trump?

    © AFP 2019 Logan Cyrus
    International
    URL courte
    113794
    S'abonner

    Le triomphe du candidat républicain à l'élection présidentielle américaine a suscité des réactions bien diverses au sein de la classe politique française, allant de sincères félicitations à des craintes à peine dissimulées.

    Avant l'officialisation des résultats du vote, le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a estimé que « beaucoup de questions » se poseraient en cas de victoire de Donald Trump, s'inquiétant notamment de l'avenir de l'accord de Paris sur le climat et de celui sur le nucléaire iranien.

    « Ce qu'il a dit jusqu'à présent provoque bien des inquiétudes », a constaté M. Ayrault sur les ondes de la chaîne France 2 tout en assurant que son pays, continuerait à travailler avec son partenaire américain « pour un monde de paix ».

    Il convient de rappeler qu'en août dernier, le président François Hollande avait dénoncé les « excès » du milliardaire américain, estimant qu'ils donnaient un « sentiment de haut-le-cœur ».

    Auparavant, Alain Juppé avait dénoncé « l'ignorance de l'état du monde » manifestée selon lui par Donald Trump en invitant ses amis américains « à bien réfléchir » avant de voter. Nicolas Sarkozy avait pour sa part estimé que le succès de Donald Trump dans la campagne présidentielle était le « symptôme » d'un ras-le-bol de la pensée unique.

    Pour l'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin, la victoire de M. Trump aux États-Unis « veut dire que Marine Le Pen, avec des réponses simples, peut gagner en France ».

    ​« Ça veut dire que le populisme extrême peut gagner », a prévenu M. Raffarin.

    Cette idée a été reprise par Dominique de Villepin, qui voit dans la victoire du candidat républicain un « avertissement » pour la France.

    « Ce sont des jumeaux terribles, la France et les États-Unis, et ce qui est possible aux États-Unis est possible en France, même si le système refuse de le voir », a affirmé l'ex-chef du gouvernement.

    Pour François Fillon, candidat à la primaire de la droite, la démocratie américaine « doit être respectée », tandis que M. Trump « devra être jugé sur ses actes ». Le président par intérim du groupe LR Laurent Wauquiez estime que le résultat de l'élection US est la « conséquence d'une révolte des classes moyennes contre une élite dirigeante qui veut imposer ce qu'elles doivent penser ».

    ​Elisabeth Guigou, présidente PS de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale, a fait part de ses préoccupations liées à la rhétorique du vainqueur de la présidentielle américaine. « Je crains que cette élection n'accentue encore ces divisions entre les Blancs, les Noirs, les élites, etc. », a expliqué Mme Guigou.

    ​La présidente du Front national Marine Le Pen a adressé sur Twitter ses « félicitations au nouveau président des États-Unis Donald Trump et au peuple américain, libre ».

    ​Le vice-président du FN Florian Philippot a également félicité le milliardaire et le peuple qui « ne se laisse pas dicter ses choix par une oligarchie une seconde fois défaite après le Brexit ».

    ​Le député PS Yann Galut a quant à lui appelé à tirer les leçons nécessaires de la présidentielle américaine, estimant que le pire était « toujours possible » quand les élites « méprisaient le peuple ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Trump élu président: mauvais pour l'Otan et bon pour la Russie?
    Les dossiers qu'Obama laisse à Donald Trump
    De la moquerie à l’analyse: les médias US perplexes devant la victoire de Trump
    Tags:
    réactions, élections, Présidentielle américaine 2016, Parti républicain des Etats-Unis, Parti socialiste français (PS), Front national (FN), Assemblée nationale française, Yann Galut, Laurent Wauquiez, Jean-Marc Ayrault, Elisabeth Guigou, Jean-Pierre Raffarin, Donald Trump, Dominique de Villepin, Florian Philippot, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, François Hollande, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik