International
URL courte
35792
S'abonner

La directrice de la campagne présidentielle de Donald Trump Kellyanne Conway n'a pas exclu que le nouveau dirigeant américain puisse désigner un procureur spécial pour enquêter sur la messagerie privée d'Hillary Clinton.

Précédemment, le candidat républicain a promis de nommer un procureur spécial pour faire toute la lumière sur l'affaire des courriels privés de Mme Clinton.

« Si je gagne, je vais donner l'ordre à mon ministre de la Justice de nommer un procureur spécial pour faire la lumière sur votre situation, parce qu'il n'y a jamais eu autant de mensonges, autant de choses cachées », a affirmé le candidat républicain lors du deuxième débat présidentiel.

Quelques jours avant l'élection présidentielle américaine, le chef du FBI James Comey a indiqué avoir relancé l'enquête sur la messagerie de l'ancienne secrétaire d'État après avoir découvert de nouveaux emails.

L'annonce a provoqué une véritable tempête dans les milieux politiques américains, le Parti démocrate l'ayant immédiatement accusé de s'immiscer dans la campagne présidentielle.

Le candidat républicain Donald Trump s'est par la suite déclaré persuadé que le scandale des courriels « hanterait Hillary Clinton pendant des années ». Pour lui, il s'agit du « plus grand scandale politique depuis le Watergate ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Affaire Clinton: Assange s'adressera au procureur général US
Affaire des courriels: Clinton violait ses propres consignes de cybersécurité
Le département d’État demande cinq ans pour analyser les courriels de Clinton
Il tente de mourir en percutant une voiture avec 3 enfants à bord, le juge l’autorise à repasser son permis dans 2 ans
Tags:
courriel, enquête, justice, Département d'Etat des Etats-Unis, FBI, Kellyanne Conway, Donald Trump, Hillary Clinton, James Comey, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook