Ecoutez Radio Sputnik
    Un kiosque à journaux

    Zakharova: les médias surpris par la victoire de Trump sont de «mauvais experts»

    © REUTERS / Toby Melville
    International
    URL courte
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
    13531

    Les médias occidentaux doivent se considérer comme de mauvais experts suite à la victoire du républicain Donald Trump à la présidentielle US, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

    Les médias qui ont prédit la victoire d'Hillary Clinton à la présidentielle américaine ne peuvent toujours pas avouer qu'ils se sont trompés et continuent d'affirmer que l'élection de Donald Trump est un « cadeau inattendu pour le Kremlin », a déclaré jeudi Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

    « Les médias occidentaux, les rois du mainstream, n'arrivent toujours pas à reconnaître qu'ils sont de mauvais experts, des "ignarexperts" et que leurs textes analytiques sont du bluff. La cause de cet échec est évidente : un MANQUE D'OBJECTIVITÉ», a indiqué Maria Zakharova sur Facebook.

    Победа Дональда Трампа на президентских выборах в США стала неожиданным подарком Кремлю, пишет The New York Times. И это…

    Publié par Мария Захарова sur jeudi 10 novembre 2016

    Selon elle, il est impossible de qualifier d'objectifs les médias qui ne donnent la parole qu'à leurs analystes préférés qui sont pour eux la seule source d'information.

    « C'est un vrai carrousel médiatique », a ajouté Maria Zakharova.

    D'après la porte-parole, ces experts amateurs ont créé un monde illusoire où la Russie est présentée comme un empire du mal.

    « Ces dernières années, ils ont agressivement chanté partout un mantra sur la "mauvaise Russie", la cause de tous les maux. Ils ont même fini par s'en persuader à force de le répéter ».

    La porte-parole a rappelé que ces médias avaient « consacré des centaines de unes au Kremlin, en inventant des toilettes de Sotchi, des "hackers russes" et des milliers de chars en Ukraine (…). Ils se sentaient bien dans ce monde illusoire parce qu'ils ne risquaient rien en décrivant un monde inexistant ».

    Le secrétaire d'État américain John Kerry « avait cent fois raison en disant à l'Onu qu'il avait l'impression de se trouver dans une réalité parallèle. Cette réalité est le fruit des efforts de l'establishment et des médias occidentaux » a ajouté Maria Zakharova.

    « Dans ces conditions, ces médias et leurs auditoire ne pouvaient qu'être surpris par les résultats de l'élection présidentielle américaine », a conclu Mme Zakharova.

    Le candidat républicain Donald Trump a remporté le 8 novembre l'élection présidentielle américaine malgré toutes les prévisions qui donnaient la victoire à son adversaire démocrate Hillary Clinton.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

    Lire aussi:

    La Russie, «menace déguisée»? Zakharova a une question pour le chef du MI5
    Zakharova: alimenter al-Nosra et accuser la Russie est cynique et immonde
    Victoire de Donald Trump : une désillusion pour les médias
    La victoire de Donald Trump: un choc pour les médias
    Tags:
    objectivité, médias, Présidentielle américaine 2016, Donald Trump, Maria Zakharova, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik