International
URL courte
16431
S'abonner

Après avoir étudié les échantillons de substances toxiques prélevées dans la région de l’attaque menée le 31 octobre à Alep, les experts du ministère russe de la Défense ont confirmé l’usage d’armes chimiques par les terroristes.

Les terroristes ont recours à des armes chimiques à Alep et la Russie dispose désormais de preuves à ce sujet, a annoncé le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

Des experts militaires russes du centre d'étude des unités de protection radiologique, chimique et biologique se sont récemment rendus sur les lieux de l'attaque menée fin octobre par des extrémistes dans le sud-est d'Alep, qui a fait deux morts parmi les militaires syriens et 37 blessés parmi les civils.

Après une semaine de travaux, les spécialistes «  ont découvert des preuves confirmant l'usage d'armes chimiques par les terroristes contre les civils et l'armée syrienne  », a indiqué le porte-parole.

Les militaires russes ont ainsi découvert des munitions non explosées chargées de substance toxiques qui appartenaient aux terroristes et ont prélevé des échantillons de sol dans la zone de leur utilisation.

«  L'analyse immédiate effectuée dans un laboratoire mobile a montré que les munitions ont été le plus probablement chargées de chlore et de phosphore blanc  », a précisé M.  Konachenkov.

Les terroristes ont recouru à plusieurs reprises à des armes chimiques à base de chlore en Irak et en Syrie pour attaquer les forces gouvernementaux et les civils. Plusieurs attaques ont également eu lieu en avril, en mai et en août.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

Les terroristes utilisent des armes chimiques contre les Kurdes d'Alep
Des experts russes arrivent à Alep après l’attaque chimique
Attaque chimique à la Ghouta: un témoin fait la lumière sur les événements d'août 2013
Daech pourrait lancer une attaque chimique à Mossoul
Tags:
terrorisme, armes chimiques, Alpes, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook