International
URL courte
8370
S'abonner

Des unités spéciales chrétiennes se battent pour la libération de Mossoul afin de mettre fin à la guerre dévastatrice et à l’oppression de la population chrétienne en Irak.

Aux côtés des combattants kurdes peshmergas et  des forces gouvernementales irakiennes, la population chrétienne de Mossoul prend une part active à la libération de la ville d’où, plus de deux mille chrétiens ont fui face à Daech. Sputnik a contacté Baha Erzan Asu, l’un des représentants de la communauté chrétienne de Mossoul, qui a révélé comment le groupe extrémiste les oppressait en Irak.

«  Les chrétiens vivant en Irak ont beaucoup souffert des bourreaux de Daech. Les terroristes torturaient, les emprisonnaient et même brûlaient vifs les chrétiens dans les églises.  », a-t-il indiqué. 

Suite à cela, des dizaines de milliers de chrétiens ont fui au Kurdistan irakien et à Bagdad, d’autres ont dû émigrer aux États-Unis, au Canada, en Allemagne ou en France. «  Je pense qu’il n’y a pas d’humiliation ou d'abus que les chrétiens irakiens n’aient subi de  la part des djihadistes de Daech. Ils nous disaient "Vous êtes des infidèles, vous êtes nos esclaves"  ».

  • Baha Erzan Asu, représentant de la communauté chrétienne de Mossoul
    Baha Erzan Asu, représentant de la communauté chrétienne de Mossoul
    © Sputnik . Hikmet Durgun
  • Les représentants de la communauté chrétienne de Mossoul
    Les représentants de la communauté chrétienne de Mossoul
    © Sputnik . Hikmet Durgun
  • Des unités spéciales chrétiennes se battent pour la libération de Mossoul
    Des unités spéciales chrétiennes se battent pour la libération de Mossoul
    © Sputnik . Hikmet Durgun
1 / 3
© Sputnik . Hikmet Durgun
Baha Erzan Asu, représentant de la communauté chrétienne de Mossoul

D’après Baha Erzan Asu, les terroristes enfermaient les chrétiens ayant osé s’opposer à leurs ordres dans les églises et les brûlaient vifs. Ils violaient des petites filles et des femmes. Beaucoup ne supportaient pas les tortures et sont morts dans les prisons de Daech. Selon Baha Erzan Asu, des centaines des chrétiens sont toujours en détention.

L’homme espère que dans un avenir proche, Mossoul sera libérée de Daech. Et pour lui, il y a une lueur d’espoir, car son village natal, Keraköç, a récemment été purgé de terroristes. 

«  Il est impossible d’exprimer la joie que nous avons éprouvée après avoir entendu cette nouvelle  », se réjouit l’homme.

L'opération visant à libérer la ville de Mossoul a commencé le 17 octobre dernier. Les combats sont menés par les forces armées, la police irakienne et des milices kurdes appuyés par l'aviation de la coalition dirigée par les États-Unis. En deux semaines de l'opération, plus de 16 500 habitants ont dû quitter leurs foyers.

 

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les frappes aériennes US en Syrie et en Irak ont fait des milliers de morts
La Syrie prête à coopérer avec Trump
Kurdes-chabacks de Mossoul: «nos maisons ont été brûlées parce que nous sommes chiites»
« Une guerre mondiale contre la Syrie » ou les temps forts du dernier entretien d’Assad
Tags:
Etat islamique, Kurdistan irakien, Mossoul, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook