International
URL courte
66069
S'abonner

L'ex-député du parlement britannique Louise Mensch a réagi d'une manière bien bizarre à la mort du chanteur canadien Leonard Cohen, décédé le 7 novembre dernier à l'âge de 82 ans.

Sur sa page Twitter, Mme Mensch, du Parti conservateur, a estimé que la figure de Cohen « nous rappelait de la grandeur endurante » des États-Unis, alors que la Russie « n'avait rien », tel un pays « sans joie ». Selon elle, en Russie, il n'y a « ni de Leonard Cohen, ni de rock-n-roll ».

​Les tweets, qui ont suscité une vague de commentaires négatifs ou ironiques, ont été ensuite effacés par leur auteur. Plusieurs internautes ont attiré l'attention de l'ancienne député sur le fait que le défunt musicien était Canadien, bien qu'il ait déménagé aux États-Unis en 1967.

​D'autres utilisateurs ont cité les noms de grands compositeurs russes tels que Piotr Tchaïkovski et Igor Stravinski pour ramener l'ex-parlementaire à la raison.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Occident vs Russie: pourquoi la faute revient toujours à Poutine
La faute à Poutine: quand un journaliste US explique la disparition du Boeing MH370
Services secrets: si l'Allemagne est déstabilisée, c'est la faute de la Russie
«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
Tags:
musiciens, décès, Louise Mensch, Leonard Cohen, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook