International
URL courte
32616
S'abonner

L’ancien ambassadeur des États-Unis à Moscou Michael McFaul affirme qu’il figure sur une «liste noire» russe et ne peut pas entrer en Russie.

Michael McFaul, ex-ambassadeur des États-Unis à Moscou, a déclaré vendredi qu'il s'est vu interdire l'entrée en Russie puisque qu'il figurait sur une « liste noire ».

« On m'a confirmé que je figurais sur une liste de sanctions du Kremlin et ne pouvais pas aller en Russie », a indiqué M. McFaul sur Twitter.

​Il a annoncé avoir appris cette nouvelle alors qu'il essayait d'obtenir un visa russe pour décembre. Sa visite était liée à l'éventuelle élection de l'ex-secrétaire d'État Hillary Clinton au poste de président des États-Unis, mais il a annulé son déplacement suite à la défaite de Mme Clinton à la présidentielle.

​Selon M. McFaul, les autorités russes ont décidé de le porter sur leur liste noire en raison de ses bonnes relations avec le président américain Barack Obama.

Le ministère russe des Affaires étrangères n'a pas officiellement commenté les propos de M. McFaul.

Michael McFaul a occupé le poste d'ambassadeur des États-Unis en Russie de janvier 2012 à février 2014. Ces derniers temps, il a fait plusieurs déclarations capables de saper les relations américano-russes. En juin 2016, il a notamment appelé les dirigeants américains à « brider » la Russie et a affirmé que le site WikiLeaks collaborait avec les autorités russes.

Commentant la présidentielle américaine, M. McFaul a publié un message sur Twitter accusant la Russie et notamment son président Vladimir Poutine d'ingérence dans la course à la Maison Blanche : « Poutine s'est ingéré dans nos élections et il a réussi. Bravo ! ». La publication a plus tard été supprimée.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

McFaul soupçonne Moscou de surveillance
Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
Un photo-journaliste de 65 ans violemment agressé à Reims, son pronostic vital engagé
Biden explique pourquoi il a ordonné des frappes en Syrie
Tags:
sanctions, liste noire, Michael McFaul, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook