Ecoutez Radio Sputnik
    Un pilote syrien

    Les avions syriens attaquent les islamistes à Idlib

    © Sputnik . Dmitry Vinogradov
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    181461

    Les avions syriens ont frappé le groupe islamiste Ahrar al-Sham dans la province d’Idlib en réponse aux tirs d’artillerie des djihadistes sur des villages voisins.

    L'aviation syrienne a attaqué samedi les positions du groupe islamiste Ahrar al-Sham dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, a annoncé la chaîne de télévision libanaise Al-Manar.

    Selon Al-Manar, l'attaque des avions syriens fait suite aux tirs d'artillerie sur les villages situés dans le nord de la province. Plusieurs civils, y compris des enfants, ont été tués vendredi par ces tirs.

    La frappe de samedi a visé les postes de tir des terroristes aux environs des villages d'Al-Foua et de Kefraya. Les pertes des islamistes se chiffrent à plusieurs dizaines de morts, précise la chaîne.

    La Syrie est secouée depuis mars 2011 par un conflit intérieur qui a déjà fait, selon l'Onu, près de 300 000 morts. Plus de 2,3 millions de Syriens se sont réfugiés à l'étranger. Les troupes gouvernementales font face à des groupes armés de différentes origines qui comprennent des mercenaires étrangers.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    Washington comptait armer l’opposition syrienne contre l’aviation russe
    L'aviation syrienne élimine une centaine de djihadistes de Daech
    Une double explosion à Idlib fait 45 morts et plus de 30 blessés
    Tags:
    islamistes, djihadisme, frappe aérienne, Ahrar al-Sham (Libres du Sham), Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik