International
URL courte
Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)
35122
S'abonner

Le président du Parlement européen Martin Schulz espère que «le président Trump agira différemment du candidat Trump» et appelle l'UE à «donner une chance à Trump» en tant que président américain.

M. Schulz a exhorté l'Europe à respecter le fait que Donald Trump ait été élu président des États-Unis.

« Les deux parties doivent maintenant repartir à zéro et se donner une chance. Moi, je suis un de ceux qui qualifiaient (M. Trump, ndlr) de dangereux. Maintenant, cependant, Trump est le président élu des États-Unis et il mérite le respect. Le président Trump va agir différemment du candidat Trump », a-t-il déclaré dans un entretien au journal allemand Bild.

M. Schulz a également noté qu'il ne s'attendait pas à un brusque changement de la politique étrangère de Washington.

« Une sortie de l'Otan ou de l'Organisation mondiale du commerce serait aussi risquée pour les États-Unis que pour tous les partenaires des États-Unis », a-t-il affirmé.

Dans le même temps, le chef du Parlement européen estime que l'Europe devrait en faire davantage pour assurer sa propre défense.

En ce qui concerne l'évolution possible des relations russo-américaines dans le sillage de l'élection de Donald Trump, M. Schulz a fait remarquer qu'« il n'y aurait pas de partenariat étroit au détriment de l'Europe » en raison des divergences existant entre Moscou et Washington.

Le président du Parlement européen, qui avait auparavant qualifié le milliardaire excentrique de problème non seulement pour l'UE mais également « pour le reste du monde », a récemment indiqué que ses actions au poste de président seraient différentes de ses déclarations de campagne.

Dossier:
Donald Trump, 45e président des États-Unis (182)

Lire aussi:

L’Otan tente de justifier sa politique envers Moscou aux yeux de Trump
Des manifestations près de la Trump Tower à New York
Londres compte dissuader Trump de coopérer avec la Russie
Le «Nostradamus serbe» aurait prédit la victoire de Trump il y a un siècle
L’Otan craint que Trump ne retire les troupes US d’Europe
Tags:
Organisation mondiale du commerce (OMC), OTAN, Donald Trump, Martin Schulz, Europe, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook