International
URL courte
Manifestations aux États-Unis suite à la présidentielle 2016 (19)
1081636
S'abonner

Les actions de protestation contre l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche se poursuivent sur tout le territoire des Etats-Unis, de San Francisco à New York. Le président élu a accusé ces « manifestants professionnels » d’être incités à protester par les médias.

Le journaliste Pete Hegseth, invité de l'émission du dimanche de Fox & Friends sur la chaîne de télévision Fox News, a déclaré que les protestations contre le président élu Donald Trump étaient liées au nom du milliardaire George Soros.

Pete Hegseth, cité par le Daily Beast, estime que le milliardaire et des groupes politiques comme moveon.org veulent créer en Amérique une « anarchie perpétuelle ».

​« Ce sont des communistes. Ce sont des anarchistes. Ce sont des antisémites », a-t-il déclaré. 

Il a cependant omis de mentionner que George Soros était lui-même juif.

« Ce ne sont pas des libéraux pro-américains frustrés par le conservatisme. Ce sont des anti-américains qui veulent semer le chaos dans notre pays », a souligné le journaliste.

Le président élu n'a pas tardé à réagir.

« (Nous) venons d'avoir une élection présidentielle couronnée de succès et transparente. Et maintenant, des manifestants professionnels, incités par les médias, manifestent. Très injuste ! », a-t-il écrit sur Twitter.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Manifestations aux États-Unis suite à la présidentielle 2016 (19)

Lire aussi:

Trump aux manifestants : «N’ayez pas peur!»
Qui finance les manifestations anti-Trump?
Des manifestations près de la Trump Tower à New York
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
protestations, présidence américaine, Donald Trump, George Soros, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook