International
URL courte
Aide humanitaire russe pour la Syrie (72)
1472
S'abonner

Le ministère russe de la Défense a informé que la mission russe en Syrie avait réussi à fournir aux Syriens presque une tonne d’aide humanitaire.

Les militaires russes ont transporté 900 kg d'aide humanitaire à l'hôpital national de la ville de Hama et à la mosquée Al-Rahma en Syrie, selon le bulletin d'information du Centre pour la réconciliation des parties en conflits en Syrie, publié sur le site du ministère russe de la Défense.

« Les troupes de l'armée russe ont réussi à livrer dans un quartier de la ville d'Alep (la mosquée Al-Rahma) environ 700 kg d'aide humanitaire, dans le district de l'hôpital national de Hama — environ 200 kg », informe le communiqué.

La Syrie est secouée depuis mars 2011 par un conflit intérieur qui a déjà fait, selon l'Onu, plus de 280 000 morts. Plus de 2,3 millions de Syriens se sont réfugiés à l'étranger. Les troupes gouvernementales font face à des groupes armés de différentes origines qui comprennent des mercenaires étrangers.

La Russie mène depuis le 30 septembre 2015 une opération militaire contre les terroristes en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».


Dossier:
Aide humanitaire russe pour la Syrie (72)

Lire aussi:

15 tonnes d’aide humanitaire russe arrivent à Alep
La Serbie envoie de l’aide humanitaire à Alep
Les terroristes bloquent les civils dans l'est d'Alep, privés d'aide humanitaire
Le Mi-8 russe qui achemine l’aide humanitaire attaqué par les islamistes en Syrie
Tags:
aide humanitaire, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook