International
URL courte
9258
S'abonner

Les États-Unis ont intérêt de bien choisir à qui livrer leurs armements, surtout quand ils le font gratuitement: quand l’Ukraine ne revend pas des armes, dont des fusils à lunette et des mortiers, offerts par Washington, c’est la Lituanie qui met illicitement en vente des fusils d’assaut US.

Un soldat ukrainien à Debaltsevo.
© AFP 2019 Oleksander Stashevsky
Comment des fusils d'assaut M14 offerts par le gouvernement américain à la Lituanie se sont retrouvés entre les mains de particuliers? C'est à cette question que tâchent de répondre des diplomates américains, écrit mardi le site d'information delfi.lt.

Selon la source, des fusils de ce type, hautement appréciés par les collectionneurs, ont été illicitement remis à des personnes tierces. Qui plus est, les M14 étaient mis en vente libre et toute personne titulaire d'un permis pouvait s'en procurer, d'autant que la Fondation pour les armes du pays, subordonnée au ministère de l'Intérieur, les revendait la bagatelle de 347,54 euros pièce, un tarif relativement accessible.

Le directeur par intérim de l'institution, Jonas Salavejus, a expliqué qu'au total huit fusils M14 avaient été vendus en un an. Or, deux ans plus tard, il a été décidé de récupérer ces armements et ce suite à l'exigence du gouvernement US.

Une simple omission

Mais nous ne savions pas que nous n'étions pas autorisés à les revendre, objecte M.Salavejus.

« Lors de la livraison des armes à la Fondation, personne n'a prévenu qu'il existait une entente entre la Lituanie et les États-Unis en vertu de laquelle ces fusils ne pouvaient pas être transmis à des personnes tierces. Par ailleurs, personne n'a précisé qu'ils ne pouvaient pas être revendus », argumente-t-il.

Il convient de préciser que l'entente en question a été signée trois ans après que Washington eut offert ces armes à la Lituanie, en 2002.

Le fusil M14 a été le premier fusil d'assaut de l'US Army, qui l'a adopté en 1957 en remplacement du M1 Garand et de la carabine M1. Sa production en masse a démarré a en 1958 et plus de 1,3million d'exemplaires ont été distribués aux forces américaines entre1959 et1964.

Le précédent ukrainien

Petro Poroshenko
© AP Photo / Mykola Lazarenk, Pool
L'histoire de la revente d'armements offerts par les États-Unis ne date pas d'hier. Ainsi, un précédent flagrant a été enregistré en février dernier en Ukraine. L'agence russe LIFEnews a alors fait savoir que Kiev revendait à la Syrie des mortiers, des lance-roquettes portatifs, des fusils et d'autres armes que les États-Unis livrent gratuitement à Kiev. La source a basé ses assertions sur une lettre signée par le sous-ministre ukrainien de la Défense Piotr Mehed, et d'autres documents ukrainiens.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

L’Ukraine veut des systèmes de DCA et des armes antichars US
Lituanie: la question de la livraison d’armes en Ukraine est prématurée
Un Su-30 de l’Armée de l’air algérienne s’est écrasé, causant la mort des deux pilotes - images
Tags:
commerce d'armes, gouvernement, revente, armements, Lituanie, Ukraine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik