International
URL courte
391281
S'abonner

Des Grecs avaient promis d'accueillir le président américain sortant Barack Obama en manifestant, et ont tenu leur promesse.

Malgré la sécurité renforcée, des milliers de manifestants grecs sont descendus dans les rues d'Athènes pour protester contre la visite de Barack Obama à seulement quelques kilomètres de la résidence présidentielle où le leadership grec était en train d'accueillir le dirigeant américain.

Les Grecs protestent contre la visite d'Obama à Athènes

Les Grecs protestent contre la visite d'#Obama à #Athènes. La #Grèce est, pour le président américain, la première étape de son dernier voyage officiel avant de quitter la Maison Blanche. #US #manif https://fr.sputniknews.com/

Опубликовано Sputnik France 15 ноября 2016 г.

A peu près 7 000 personnes, la plupart portant des vêtements noirs et masqués, y compris des représentants du Front militant de tous les travailleurs (PAME), ont défilé dans les rues du centre-ville, arborant des pancartes « Indésirable ! ».

La police antiémeute a essayé de disperser la foule à l'aide de gaz lacrymogène. La marche a ensuite dégénéré en affrontements entre policiers et manifestants après que ces derniers ont tenté de pénétrer à l'intérieur du parlement et de l'ambassade des États-Unis. Certains manifestants ont lancé des cocktails Molotov sur la police.

Lors d'une marche dans la ville de Thessalonique, des manifestants ont brulé le drapeau américain.

Le président sortant Barack Obama, à qui succédera en janvier le président élu Donald Trump, s'est rendu en Grèce dans le cadre de son dernier déplacement à l'étranger en tant que président des États-Unis. La visite tombe seulement deux jours avant l'anniversaire de la révolte sanglante des étudiants en 1973 qui avaient contribué au renversement de la junte militaire (1967-1974) soutenue par le gouvernement américain.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Tsipras: la Grèce ne va pas sortir de la zone euro
L'Eurogroupe ne débloque que 1,1 milliard à la Grèce
Erdogan remet en question la frontière avec la Grèce
Des réfugiés arrivent, la Grèce sur le point d'éclater?
Tags:
déplacement, visite, manifestation, Barack Obama, Thessalonique, Athènes, Grèce, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook