International
URL courte
73846
S'abonner

Sous sa forme actuelle, l’Union européenne ne peut pas fonctionner. Or, tout changement substantiel de ce système exige l’unanimité des pays membres, estime Marion Maréchal-Le Pen, député du Front national.

L'Union européenne ne fonctionne pas et l'ensemble des partis politiques français le constatent à l'unanimité. On entend toujours les mêmes discours à chaque élection sans que ce ne soit suivi de faits, a déclaré mardi Marion Maréchal-Le Pen, intervenant à l'Institut d'État des relations internationales de Moscou.

« Pourquoi ça n'est jamais suivi des faits? Parce qu'aujourd'hui le système de l'Union européenne est irréformable. Les traités de l'Union européenne font en sorte que les réformes sont extrêmement compliquées à mettre en œuvre pour ne pas dire impossibles », a-t-elle déclaré.

Or, l'unanimité des pays membres est indispensable pour modifier substantiellement les traités européens existants, notamment le dogme absolu de l'Union européenne qui est la libre circulation des biens, des hommes et des capitaux, soit le « cœur nucléaire » de la construction européenne, juge Marion Maréchal-Le Pen.

C'est ce même dogme qu'elle juge indispensable de remettre en cause et avance pour cela des raisons économiques et sécuritaires.

« Nous considérons que l'abolition totale des frontières économiques avec des pays comme l'Ukraine par exemple est un non-sens économique. Parce que nous considérons que l'espace Schengen, qui permet aujourd'hui de circuler librement partout dans cet espace, a des conséquences sur le plan de la sécurité et de l'immigration illégale qui sont extrêmement dommageables », a explicité Marion Maréchal-Le Pen.

Pour revenir à ce dogme de l'Union européenne, il faudrait l'unanimité des pays membres, a-t-elle conclu.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

L'eurosceptique Nigel Farage, premier politicien européen rencontré par Trump
Allemagne: scission dans le camp eurosceptique
Finlande: l'eurosceptique Timo Soini devient chef de la diplomatie
Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo se propage sur la Toile
Tags:
Espace Schengen, immigration clandestine, sécurité, Front national (FN), Union européenne (UE), Marion Maréchal-Le Pen, Europe, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook