Ecoutez Radio Sputnik
    manifestation des militaires à Bruxelles

    La police belge utilise du gaz lacrymogène pour disperser des militaires

    © REUTERS/ Yves Herman
    International
    URL courte
    232640935

    Mardi, la police bruxelloise a utilisé des canons à eau et du gaz lacrymogène contre une manifestation de militaires qui tentaient de percer le cordon et de s'approcher de l'immeuble du gouvernement abritant le bureau du ministre belge de la Défense.

    Selon des syndicats, près de 10 000 militaires ont pris part à la manifestation. La police a pour sa part enregistré plus de 8 000 manifestants, rapporte l'agence Belga en ne signalant aucune victime suite aux affrontements entre les manifestants et les policiers.

    Les militaires ont protesté contre la décision des autorités belges d'augmenter progressivement l'âge de leur retraite de 56 ans actuellement à 63 ans d'ici 2030.

    En Belgique, il est rare de voir les militaires manifester. La dernière manifestation remonte à 2002 et réclamait une reconsidération du statut des militaires.

    Selon les lois belges, les militaires n'ont pas le droit de mener des grèves, cependant, ils peuvent organiser des manifestations pendant les fêtes, et le 15 novembre, la Belgique célèbre la fête du roi.

    Depuis avril dernier, l'effectif de militaires qui assurent la sécurité sur le territoire du royaume, où Bruxelles a introduit un troisième niveau de menace terroriste, a atteint 1 828 personnes. Les lieux fréquentés de la capitale, y compris les gares et le métropolitain, sont patrouillés par des groupes conjoints de militaires et de policiers.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Des milliers de manifestants à Bruxelles contre le TTIP
    Tags:
    gaz lacrymogènes, police, manifestation, militaires, Bruxelles, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik