Ecoutez Radio Sputnik
    Belgrade

    Vaincre «la peste blanche» en Serbie, est-ce possible?

    © Sputnik . Maxim Bogovid
    International
    URL courte
    17430
    S'abonner

    La Serbie fait partie du groupe des pays européens dont la population ne cesse de diminuer. Le taux de natalité en Serbie est trop bas pour assurer un renouvellement de la population du pays. Comment le pays peut-il vaincre ce mal communément appelé «peste blanche»?

    La situation démographique en Serbie est dans un état déplorable du fait d'un taux de naissances catastrophiquement bas. Ce mal est appelé « la peste blanche » dans le pays et les autorités essaient de le vaincre depuis près de 20 ans déjà. Les projets proposés se heurtent pourtant au scepticisme des citoyens.

    Les mesures purement économiques, telles que les subventions, ne sont pas suffisantes pour résoudre les problèmes démographiques, explique Vladimir Nikitovic, du Centre des recherches démographiques de l'Institut des sciences sociales, dans un entretien accordé à Sputnik.

    « Il est important de conjuguer et d'harmoniser les responsabilités liées au travail et les responsabilités liées aux devoirs des parents, comme c'est fait dans beaucoup de pays européens. Et il ne faut pas attendre des résultats prochainement. Il faut adopter des mesures stratégiques pour les 20 prochaines années et dans le même temps s'assurer que les gens n'aient pas l'impression que les femmes deviennent des machines à produire des enfants, parce que cela suscite toujours une réaction négative », explique l'expert.

    Selon l'interlocuteur de Sputnik, la situation serbe est aggravée par le fait que le pays est victime d'une période de transition démographique, à l'heure où le développement industriel a contribué au déclin du taux de natalité naissances dans de nombreux pays.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Des coussins et des matelas estoniens pour les migrants en Serbie
    Pas question pour la Serbie d'adhérer à l'Otan
    La Serbie se dit attachée à son non-alignement
    La Turquie appelle la Serbie à l'aide
    Tags:
    subventions, démographie, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik