Ecoutez Radio Sputnik
    John Kerry et Sergueï Lavrov

    Lavrov: les USA essaieraient d’épargner le Front al-Nosra

    © Sputnik . Eduard Pesov
    International
    URL courte
    21552

    L’impossibilité de faire la différence entre l’opposition syrienne et les terroristes est la pierre d’achoppement de la coopération entre Moscou et Washington sur la Syrie, selon le chef de la diplomatie russe.

    La Russie est attristée par le déroulement de la coopération avec les États-Unis sur la Syrie, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    On a l'impression que les États-Unis essaient de préserver le Front al-Nosra (branche syrienne de l'organisation terroriste Al-Qaïda), a-t-il indiqué lors d'une rencontre bilatérale avec son homologue américain John Kerry à Lima, en marge du sommet de l'APEC.

    Les contacts entre Moscou et Washington donnent des résultats, mais tout bute contre l'impossibilité de faire la différence entre l'opposition syrienne et les terroristes, selon lui.

    « Nous ne pouvons pas nous défaire de l'impression que la volonté prédomine (chez les Américains, ndlr) de vouloir préserver le Front al-Nosra comme la force la plus opérationnelle face à Assad, bien qu'elle soit portée sur toutes les listes des terroristes aux États-Unis, en Russie et à l'Onu », a indiqué le ministre russe.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    «La victoire de Trump rapproche le règlement de la crise syrienne»
    Lavrov: les insurgés ont sapé la pause humanitaire à Alep
    L’Occident a joué la carte de l’hystérie antirusse, et a perdu
    Lavrov énonce les conditions de la reprise de la trêve en Syrie
    Tags:
    Front al-Nosra, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik