International
URL courte
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
4371
S'abonner

Les forces paramilitaires irakiennes ont délogé les djihadistes de Daech de 50 villages à l’ouest de Mossoul et s’apprêtent à couper la dernière voie de financement et d’approvisionnement de Daech en armes à Mossoul.

Les Unités de mobilisation populaire (PMU) irakiennes ont éliminé des dizaines de terroristes et ont délogé les combattants de Daech de 50 villages situés au centre de la province de Ninive, dans le nord de l'Irak, a déclaré à Sputnik Karim Al-Nuri, membre du Comité qui dirige les Unités de mobilisation populaire (PMU) irakiennes. 

Selon M. Al-Nuri, les PMU contrôlent actuellement la plus grande partie de l'aéroport de Tal Afar, à l'ouest de Mossoul, et s'apprêtent à libérer cette ville.

« La libération de l'aéroport de Tal Afar coupera les liens entre les terroristes, qui occupent cette ville, et Mossoul », a déclaré aux journalistes Akhmed al-Asadi, porte-parole des PMU.

La libération de Tal Afar et de ses banlieues marquera une étape importante de la bataille de Mossoul, permettant de couper la dernière voie d'approvisionnement et de financement des djihadistes de Daech à Mossoul.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Dossier:
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

Lire aussi:

Les milices irakiennes prêtes à combattre le terrorisme avec Damas
Daech utilise des bombes au chlore en Irak
Les chrétiens d'Irak armes à la main pour la libération de Mossoul
Un scientifique nucléaire iranien de haut rang assassiné près de Téhéran - images
Tags:
Tel Afar, Unités de mobilisation populaire (PMU) irakiennes, Etat islamique, Akhmed Al-Asadi, Karim al-Nuri, Mossoul, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook