Ecoutez Radio Sputnik
    La Commission européenne prête à investir en Chine

    L'UE crée son premier centre d'innovation en Chine

    © AFP 2019 Frederic J. BROWN
    International
    URL courte
    658

    La Commission européenne s’avère être disposée à créer son premier centre d’innovation en Chine. Alors que l’économie européenne vacille, Bruxelles semble vouloir aller chercher ailleurs la solution pour intensifier les échanges économiques et scientifiques.

    L'organe exécutif de l'Union européenne est prêt à investir plus de trois millions d'euros dans la création d'un centre d'innovation dans la capitale chinoise Pékin, selon les médias chinois.

    Ce sera le premier centre de ce genre en Chine, financé par la Commission européenne, pour intensifier les recherches scientifiques afin de renforcer le partenariat technologique entre les deux parties. Hormis son siège à Pékin, plusieurs bureaux seront construits dans d'autres villes chinoises.

    Selon Sara Medina, membre du conseil d'administration de la Société portugaise d'innovation (SPI), chargée de promouvoir le partenariat entre la Chine et l'Union européenne, la création du centre est un premier pas vers le marché chinois pour les sociétés de recherche et la science européennes.

    Le centre ouvrira ses portes d'ici 2019, tandis que sa construction débutera en janvier 2017.

    Un autre objectif primordial du centre consistera à accorder un soutien aux recherches effectuées par des sociétés privées européennes sur le marché chinois, ainsi que de les aider à trouver de nouveaux partenaires dans le pays.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les Chinois, premiers au monde à rectifier l’ADN d’un adulte
    Le président chinois «impatient» de travailler avec Trump
    La Chine deviendra une société de classe moyenne d'ici 2030
    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Tags:
    partenariat, centre de recherche, innovations, soutien, investissements, SPI, Commission européenne, Union européenne (UE), Sara Medina, Bruxelles, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik