Ecoutez Radio Sputnik
    USA

    Wikileaks: Obama ment en disant qu'il ne peut pas grâcier Snowden

    © Flickr/ Wikileaks Mobile Informat
    International
    URL courte
    16400

    Selon WikiLeaks, les raisons pour lesquelles Barack Obama refuse de pardonner à l'ex-agent des services secrets américains Edward Snowden ne correspondent pas à la réalité.

    Le président sortant Barack Obama ne dit pas la vérité quand il nie la possibilité d'accorder la grâce à l'ex-agent des services secrets américains Edward Snowden, affirme le site de révélations WikiLeaks.

    « Quand Obama dit qu'il ne peut pas pardonner à Snowden, il ne dit pas la vérité et il sait qu'il ne dit pas la vérité », a publié WikiLeaks sur son compte Twitter.

    Auparavant, Barack Obama avait déclaré qu' « il ne pouvait pas accorder la grâce à quelqu'un qui ne s'était pas présenté devant le tribunal afin d'y défendre ses intérêts ».

    Cette déclaration vient en réponse à la demande de grâce formulée par Edward Snowden en septembre dernier lors d'un entretien vidéo au quotidien britannique The Guardian. Dans son interview, l'ex-agent des services secrets américains a estimé que ses révélations avaient contribué à modifier positivement la loi américaine.

    En juin 2013, Edward Snowden a livré au Washington Post et au Guardian une série de documents secrets sur les programmes de surveillance en ligne, effectuée par les services secrets américains. Il s'est dirigé vers Hong Kong puis vers Moscou après l'annulation de son passeport. De ce fait, il n'a pas pu quitter Moscou, qui lui a accordé un asile temporaire pour un an sous condition qu'il interrompe son activité antiaméricaine. Le 1er août 2014, M. Snowden a reçu un permis de séjour de trois ans.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Malik Obama: «Frère, pardonne Julian Assange!»
    Snowden n’a plus peur d’être extradé aux USA après la victoire de Trump
    Confessions d'un hacker américain
    Tags:
    grâce, mensonge, Twitter, WikiLeaks, Edward Snowden, Barack Obama, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik