International
URL courte
131115
S'abonner

Le jour du troisième anniversaire de l'EuroMaïdan, actions de protestation qui ont éclaté le 21 novembre 2013 suite au renoncement de Kiev à la signature de l'accord d'association avec l'UE et qui ont débouché au changement de pouvoir en Ukraine, des rassemblements antigouvernementaux sont attendus à Kiev.

Les nationalistes ukrainiens s'apprêtent à lancer des actions de protestation à Kiev, rapportent les médias locaux, précisant que ces manifestations sont destinées à devenir la continuité du Maïdan (nom de la place de l'Indépendance dans la capitale du pays, Kiev).

« Les revendications du Maïdan n'ont toujours pas été satisfaites, les idées avec lesquelles nous venions (sur la place de l'Indépendance, ndlr) sont restées des idées. Pour cela j'exhorte ceux qui ont levé leur tête au cours des années 2013 et 2014 et qui ne la baissent toujours pas, de poursuivre la lutte et de se présenter le 21 novembre au Maïdan », a annoncé le leader du parti nationaliste Bely molot (Marteau blanc) Vladislav Goranine, cité par le portail Strana.

Pour sa part, le service de presse de la police ukrainienne a annoncé qu'environ 400 actions de protestation devaient réunir ce lundi à Kiev quelque 66 000 personnes. Pour assurer l'ordre public, 15 000 membres des forces de l'ordre ont été déployés dans la capitale ukrainienne.

Les premiers rassemblements ont déjà eu lieu. Ainsi, des représentants du bataillon nationaliste Azov ont défilé dans le centre-ville. Pendant leur marche, ils se sont arrêtés devant le siège de l’administration présidentielle où ils ont transmis leurs revendications relatives à l’arrêt de l’opération militaire dans le Donbass. En outre, ils se sont prononcés en défaveur des accords de Minsk.

Les rassemblements sur la place de l'Indépendance, Maïdan Nezalejnosti, avaient commencé dans le centre de Kiev en novembre 2013, suite au report de la signature d'un accord d'association avec l'Union européenne par le président ukrainien de l'époque Viktor Ianoukovitch. Les manifestations avaient dégénéré pour atteindre leur point culminant en février 2014 lorsque des affrontements violents entre les émeutiers et la police avaient fait basculer l'histoire de l'Ukraine.

Ces troubles massifs en Ukraine de novembre 2013 à février 2014 avaient fait des dizaines de morts parmi les protestataires et les policiers, ce qui s'est soldé par un changement de pouvoir et la destitution du président Viktor Ianoukovitch. L'opposition s'était emparée du pouvoir dans le pays.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Iatseniouk, symbole du naufrage de l’Ukraine post-Maïdan
Ex-président polonais Kwaśniewski: un 3e Maïdan guette l'Ukraine
Ukraine: le Secteur droit menace de déclencher un nouveau Maïdan
La Syrie promet d'abattre tout avion violant son espace aérien
Tags:
protestations, nationalistes, police, Maïdan, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook