Ecoutez Radio Sputnik
    Un militaire syrien

    Des terroristes déposent les armes près de Damas

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    541540

    L’armée gouvernementale s’est emparée de l’un des avant-postes clés des terroristes, de la ville syrienne de Khan esh Sheikh. En très mauvaise posture, les djihadistes ont dû déposer les armes et battre en retraite.

    Les terroristes encerclés par les troupes gouvernementales dans l'un des principaux points d'affrontements dans le sud-ouest de Damas, dans la ville de Khan esh Sheikh, ont accepté les conditions des autorités et ont reculé, signale le journal syrien Al Watan.

    Selon ces conditions, les membres du groupe terroriste Front al-Nosra (rebaptisé Fatah al-Cham) doivent quitter les positions qu'ils occupaient et rendre toutes les armes qu'ils avaient à leur disposition.

    La semaine dernière, des militaires syriens ont trouvé à Khan esh Sheikh un réseau de souterrains dont l'étendue était estimée à 700 kilomètres. Les tunnels étaient utilisés par les terroristes comme entrepôts ainsi que voies d'acheminement d'armes et de munitions nécessaires pour mener des actes de sabotage dans le sud-ouest de Damas.

    Ensuite, l'armée syrienne a repris le contrôle d'une ferme dans les alentours de Khan esh Sheikh et a capturé un groupe de radicaux. Après un interrogatoire, les extrémistes ont partagé avec des militaires syriens des informations géographiques sur un autre réseau de tunnels reliant la ville à la localité de Marana dans la Ghouta ouest.

    Les forces gouvernementales ont encerclé Khan esh Sheikh, situé à 26 kilomètres de Damas, début octobre. En l'espace de presque deux mois, les radicaux dont les axes de retrait étaient coupés ont tenté de briser l'encerclement dans plusieurs directions, leurs attaques étaient accompagnées de bombardements. Néanmoins, aucun terroriste n'a pu sortir de la ville. Les djihadistes ont subi de lourdes pertes.

    La Syrie est secouée depuis mars 2011 par un conflit intérieur qui a déjà fait, selon l'Onu, près de 300 000 morts. Plus de 2,3 millions de Syriens se sont réfugiés à l'étranger. Les troupes gouvernementales font face à des groupes armés de différentes origines qui comprennent des mercenaires étrangers.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    L'armée syrienne encercle les djihadistes dans la région de Damas
    L’ambassade russe à Damas dément avoir été bombardée
    La Russie ouverte à une alliance avec les USA sur la Syrie
    Poutine et Obama: consacrer les deux prochains mois à la Syrie
    L’armée syrienne élimine 17 combattants de Daech à Alep
    Tags:
    encerclement, recul, conditions, terrorisme, djihadisme, Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), Front al-Nosra, Khan esh Sheikh, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik