Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kremlin de Moscou

    Les résultats des élections aux USA et en Europe conséquences de la «propagande russe»

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    Par
    25324
    S'abonner

    Au lieu de se demander pourquoi le peuple d’un pays a voté pour le Brexit puis pour Trump ou votera peut-être pour le Front national, les médias internationaux préfèrent s’interroger sur le rôle de Moscou dans tout cela.

    Ignorer les symptômes des sociétés qui changent à vue d'œil pour arriver à la conclusion que «c'est à cause de la propagande des médias russes». Bingo.

    Supposer qu'un peuple d'un pays a voté pour un candidat parce que les médias d'un autre pays se trouvant dans son pays ou bien même dans un pays tiers ont parlé de ce candidat. Un peu compliqué certes, mais il parait que c'est logique, d'après les médias internationaux. Pour mieux comprendre tout ça voici un exemple concret présenté par L'Écho:

    « Ces paroles de maffieux calabrais ont plu à l'Américain moyen, déprimé par la crise et l'affaiblissement de son pays. Elles ont semé l'effroi dans les pays baltes, cibles depuis des années d'une guerre des nerfs menée par la Russie. Faut-il s'étonner que le Kremlin soutienne Donald Trump? Comme il soutient en Europe, financièrement ou avec ses médias de propagande (RT, Sputnik), les populistes tels que Marine Le Pen, Nigel Farage et Viktor Orban, occupés à ronger l'Union européenne?»

    Oui, c'est vrai! L'Américain moyen a été atteint par la Main du Kremlin et a voté Trump parce qu'il était déprimé par la crise dans son pays et à ce moment précis les médias russes, qui sont un peu partout dans le monde, « l'ont frappé » le convainquant de ne pas voter pour Hillary Clinton.

    ​Et si jamais la France, dont la société erre depuis de nombreuses années, affaiblie par des crises identitaire et économique qui la rongent de l'intérieur se retrouvait d'un coup avec Marine le Pen comme président ça serait également « la réussite de Moscou »?

    ​Il ne faudrait peut-être pas sous-estimer la capacité d'un peuple à choisir ce qu'il veut, s'il s'agit bien de démocratie. Mais il semblerait qu'il y ait une bonne démocratie qui répond à la ligne politique menée par son pays depuis des années, et une mauvaise démocratie qui cherche le changement voire pire: bien s'entendre avec la Russie.

    Lire aussi:

    La victoire de Trump, le plus grand succès des services secrets russes?
    Primaire de la droite en France
    Présidentielle US 2016: jour du scrutin et résultats
    Victoire de Trump: un ex-ambassadeur US à Moscou «félicite» RT et Sputnik
    Et si… Trump avait été élu pour aider le Kremlin à faire renaître l’URSS?
    Tags:
    La Faute Aux Russes, La Main du Kremlin, propagande, Brexit, Union européenne (UE), Donald Trump, Hillary Clinton, Marine Le Pen, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik