Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux de l'UE

    Sputnik exhorte l’UE à ne pas admettre la censure d’État

    © La UE
    International
    URL courte
    Résolution du Parlement européen sur la lutte contre les médias russes (32)
    27214

    La résolution du Parlement européen sur les contre-mesures à l’égard des médias russes est une violation manifeste de la liberté des médias et des droits de l’homme. Dans cet ordre d’idée, l’agence Sputnik exhorte l’Union européenne à prévenir l’introduction d’une censure d’État.

    Sondage

    Le Parlement européen a adopté une résolution prévoyant des mesures destinées à limiter l'activité des médias russes en Europe. Considérez-vous cette décision comme une atteinte à la liberte d'expression au sein de l’UE ?
    • Oui
      94.7% (2985)
    • Non
      4.4% (138)
    • Sans avis
      0.9% (28)
    L'agence Sputnik a appelé l'Union européenne à ne pas admettre la censure d'État après l'adoption de la résolution du Parlement européen sur la guerre informationnelle contre la Russie, a annoncé le service de presse de l'agence.

    « Sputnik a exhorté l'Union européenne à ne pas admettre la censure d'État. La résolution de l'UE est une violation directe de la liberté des médias et des droits de l'homme. Nous nous sommes adressés à plusieurs institutions européennes et américaines : l'Onu, l'UNESCO, l'OSCE, Reporters sans frontières, à de multiples groupes de médias et syndicats en les appelant à se montrer solidaires face à cette discrimination et censure flagrante. Nous invitons la communauté médiatique internationale dont Sputnik fait partie à nous rejoindre pour formuler leur opinion à ce sujet et défendre les valeurs de la liberté et de la démocratie », est-il souligné dans le communiqué, diffusé mercredi.

    Le Parlement européen a adopté le 23 novembre une résolution intitulée « Communication stratégique de l'Union visant à contrer la propagande dirigée contre elle par des tiers ». Ce document indique que la Russie prête soi-disant un soutien financier aux partis et organisations politiques d'opposition dans les pays membres de l'UE, en profitant  des relations interétatiques bilatérales pour semer la discorde entre les membres de la communauté.

    L'agence Sputnik, la chaîne de télévision RT, la Fondation Le Monde russe et l'Agence fédérale aux affaires de la CEI, des expatriés et de la coopération humanitaire internationale (Rossotroudnitchestvo) du ministère russe des Affaires étrangères sont mentionnées dans le document parmi les principales menaces informationnelles à l'Union européenne et à ses partenaires en Europe de l'Est. La résolution contient toute une série d'accusations infondées, comparant notamment les activités des médias comme Sputnik aux activités du groupe terroriste Daech.

    Sputnik (sputniknews.com) est agence d'information et une radio, dont les centres médiatiques multimédias sont présents dans plusieurs dizaines de pays. Sputnik regroupe des sites d'information dans plus de 30 langues, une radio numérique et hertzienne, des applications mobiles et des pages sur les réseaux sociaux. Les fils d'actualité de Sputnik sont alimentés 24h/24 en anglais, en arabe, en espagnol et en chinois.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Résolution du Parlement européen sur la lutte contre les médias russes (32)

    Lire aussi:

    Parlement européen vs Sputnik: guerre contre la propagande ou belle arnaque?
    Enfin! Les liens entre RT, Sputnik et les grands de ce monde dévoilés bien qu'imaginaires
    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Tags:
    résolution, censure, Rossotroudnitchestvo, Parlement européen, chaîne de télévision russe RT, Sputnik, Union européenne (UE), Occident, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik