Ecoutez Radio Sputnik
    Briefing with Russian Foreign Ministry Spokesperson Maria Zakharova

    L’Occident fermera-t-il les yeux sur les déclarations «nazies» d’un ministre ukrainien?

    © Sputnik . Alexandr Vilf
    International
    URL courte
    79572
    S'abonner

    Un nouveau scandale a éclaté en Ukraine, où le ministre de la Culture Evgueni Nichtchouk a qualifié de population «sans aucune génétique» les habitants du sud-est de l’Ukraine. Cette ségrégation «génétique» a créé un tollé sur les réseaux sociaux et certains hommes politiques ont exigé la démission du ministre.

    Intervenant dans le cadre de l'émission télévisée Liberté d'expression, le ministre ukrainien de la Culture a déclaré que les habitants du sud-est de l'Ukraine « n'avaient aucune génétique », ces territoires ayant été « peuplés d'une façon artificielle ».

    Des incommodités politiques

    La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a également réagi à ces propos controversés. Sur sa page Facebook, elle s'est interrogée sur la réaction de l'Occident, suggérant qu'encore une fois les hommes politiques occidentaux n'y verront rien d'anormal.

    « Encore une fois, aucun collègue occidental n'y verra rien de spécial. Il est fort possible, qu'ils ne les verront même pas. Comme ils sont sensibles lorsqu'il s'agit des droits de l'homme au niveau des paroles. Comme ils sont froids quand il s'agit de régions incommodes du point de vue politique », a écrit Mme Zakharova.

    Глава Минкультуры Украины Евгений Нищук о культуре в Донбассе: "Культура может воспитывать и формировать общество. И эта…

    Publié par Мария Захарова sur mercredi 23 novembre 2016

    Et de pointer qu'après ce genre de déclaration, il était peu probable que l'Ukraine applique les accords de Minsk.

    « De quelle application des accords de Minsk peut-il s'agir si le Donbass est perçu par le gouvernement ukrainien comme une autre catégorie « culturelle et génétique » de personnes dont la conscience, du point de vue du ministre de la Culture de ce pays, est sujette à des corrections », a poursuivi Mme. Zakharova.

    Une « offense directe »

    Sur les réseaux sociaux, les réactions ne se sont pas fait attendre, certains internautes lui ayant même conseillé au ministre d'éviter les personnes « aux gênes insuffisamment propres ». Face à cette grogne grandissante, le ministre s'est rapidement excusé et a expliqué que ses propos avaient été « mal interprétés ».

    Suite à cette déclaration, le chef du Bloc d'opposition Iouri Boïko a demandé la démission immédiate du ministre qui a « directement offensé » les habitants de l'Ukraine.

    « Ces propos sont une insulte directe des millions de citoyens ukrainiens qui sont en effet ainsi classés deuxième catégorie, c'est une référence qu'ils représentent un élément étranger, un frein sur la voie de l'ukrainisation », lit-on dans la déclaration publiée sur le site officiel du Bloc d'opposition.

    Les représentants du parti indiquent que le principe ethnique de la formation nationale est considéré comme vieilli partout dans le monde, excepté en Ukraine.

    « Nous appelons la communauté internationale à réagir sévèrement à de tels propos de représentants des autorités ukrainiennes… Le Bloc d'opposition demande la destitution immédiate du ministre Nichtchouk », dit la déclaration.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    L’Ukraine et les USA rejettent la résolution contre la glorification du nazisme
    Pouchkov a condamné le refus du Canada, de l'Ukraine et des USA à adopter une résolution contre le nazisme
    Glorification du nazisme: l'Onu condamne, sauf l'Ukraine, les USA et le Canada
    Bloomberg: l'Europe impuissante à endiguer la montée du nationalisme
    Europe du Nord: le nationalisme conservateur rentre en force
    Tags:
    offense, génétique, réseaux sociaux, nazisme, ministère ukrainien de la Culture, ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, Occident, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik