Ecoutez Radio Sputnik
    Le président russe Vladimir Poutine

    Quand Poutine remporte la primaire en France...

    © REUTERS / Ivan Sekretarev
    International
    URL courte
    Par
    942258
    S'abonner

    Aucune illusion visuelle, chers lecteurs! Ce n'est pas François Fillon qui est sorti vainqueur du premier tour de la primaire de la droite et du centre, c'est Vladimir Poutine! Du moins à en croire les médias internationaux dont les publications gravitent toujours autour des succès infinis de la Main du Kremlin.

    Pour les médias occidentaux, le protagoniste ne change jamais. D'abord Donald Trump, puis François Fillon… Les traces du président Poutine sont retrouvées (ou inventée pour l'occasion ?) dans presque toutes les affaires à l'étranger, à tel point qu'on en vient à se demander s'il existe une seule chose dans ce monde qui puisse échapper au Kremlin. Le numéro un russe semble implanter partout ses « amis », dénonce la presse, et aujourd'hui c'est au tour de la France de ressentir ce vent « pro-Poutine ».

    En pleine primaire, l'ex-premier ministre François Fillon décroche le soutien de la plupart des électeurs, encore l'œuvre de la Main du Kremlin ? Désormais l'amitié interdite entre les deux dirigeants est scrutée par les médias et le candidat à la présidence de la République n'est montré qu'en compagnie de son « ami » russe…

    « Complicité, tendresse et compliments… Que ce soit François Fillon ou Vladimir Poutine, les deux hommes politiques savent entretenir leur bonne relation », ironise le Huffington Post.

    Pour L'Obs, la victoire de M. Fillon s'explique par une opération de « la puissante armée de trolls » de son ami russe qui siège au Kremlin.

    « Après avoir donné un coup de main au très russophile Donald Trump pour s'installer à la Maison Blanche, le Kremlin va-t-il réussir un coup double en aidant un autre pro-russe, François Fillon, à conquérir l'Elysée ? », s'interroge L'Obs, aux abois.

    Mais la presse ne se limite pas à des questions et se livre à une analyse des plus farfelues : « Le monde selon Poutine », voici le terme ! Le magazine craint que sur fond de ces derniers « succès » de M. Poutine (la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine, d'Igor Dodon en Moldavie, de Roumen Radev en Bulgarie, le triomphe de François Fillon au premier tour de la primaire), on ne se retrouve bientôt dans un monde où le président russe aura ses « "amis" au pouvoir dans deux des principales capitales occidentales, Washington et Paris ».

    Le Figaro, de son côté, s'irrite face aux qualificatifs louangeurs provenant de Russie qui « pleuvent sur François Fillon » suite à sa victoire surprise: « grand professionnel », « négociateur ardu », « homme intègre ». Seule question : est-ce que la Russie a commencé à soutenir publiquement l'ancien premier ministre tout récemment ? Pas le moins du monde, la position russe a toujours été la même ! Et puis si un candidat soutient Moscou, que faire, enrager et crier sa colère ?

    D'ailleurs, il est facile de classer M. Fillon « pro-russe », mais qu'y a-t-il derrière cette dénomination ? Le simple fait qu'il n'est pas antirusse, une qualité qui lui est reprochée…

    ​Une autre source, EurActiv, s'inquiète déjà du sort des sanctions antirusses.

    « On voit mal, dans ces conditions, comment l'UE pourrait renforcer des sanctions contre la Russie si nécessaire en cas d'élection de François Fillon à la tête de l'État français », déplore-t-on.

    L'édition reproche également au candidat ses mentions fréquentes sur les pages Web de l'agence de presse Sputnik, dont le nom est d'ailleurs mal orthographié (« Spoutnik »), mais qui s'en soucie ? L'important c'est d'accuser!

    Et cerise sur le gâteau : le journal italien Il Giornale blague gentiment sur le Tsar Poutine qui a gagné toutes les élections dans le monde dans son article intitulé « La révolution russe ».

    Finalement, le rival de François Fillon, Alain Juppé, a lui aussi décidé de jouer la carte russe en abandonnant sa position purement atlantiste en se montrant plus tolérant envers la Russie. Va-t-il se retrouver sous le feu des critiques à l'instar de son opposant maintenant qu'il n'est plus catégoriquement contre toute coopération avec Moscou?

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Primaire de la droite: le pro-russe François Fillon crée la surprise
    La victoire de Fillon et de l'amitié franco-russe
    François Fillon: abattre l'État islamique n'est possible qu'avec la Russie
    Fillon, Trump et Poutine, le trio dont «Moscou rêve»
    Tags:
    La Faute Aux Russes, La Main du Kremlin, Kremlin, Alain Juppé, François Fillon, Vladimir Poutine, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik