International
URL courte
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)
17192
S'abonner

La coalition internationale sous la houlette des États-Unis, qui mène de nos jours une large offensive sur la ville irakienne de Mossoul, n’assure pas la sécurité de la population civile, les habitants n’ayant pas la possibilité de quitter la ville assiégée, affirme le ministère russe des Affaires étrangères.

Dans une interview accordée au journal russe Izvestia, le délégué du ministère russe des Affaires étrangères aux droits de l'homme, la démocratie et la primauté du droit, Konstantin Dolgov, a appelé la coalition internationale qui avait lancé une offensive sur Mossoul à prêter davantage d'attention à la sécurité de la population civile.

« Nous avons répété à plusieurs reprises qu'il était indispensable de prendre en compte la sécurité des civils lors des opérations antiterroristes. La Russie et le gouvernement syrien s'en chargent de leur côté dans la ville d'Alep. Concernant la ville de Mossoul, pour autant que nous sachions, les combats s'approchent de plus en plus des quartiers résidentiels, ce qui va pousser encore davantage les habitants à quitter la ville. Le problème, c'est qu'aucun moyen d'évacuation n'a été mis en place », a-t-il fustigé.

M. Dolgov a également indiqué que « la population civile serait de plus en plus mise en danger », au cas où personne ne se chargerait de sa sécurité ».

« Pour autant que nous comprenions, la coalition internationale ne s'en charge pas du tout », a-t-il souligné.

Le 17 octobre dernier, l'armée irakienne lançait une opération pour reprendre Mossoul des mains de l'organisation terroriste État islamique (Daech), mais un mois après, les combats font toujours rage malgré l'appui de la coalition internationale sous commandement américain, des Peshmergas kurdes et des milices chiites.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Opération de libération de la ville de Mossoul (2016) (105)

Lire aussi:

Mossoul encerclé, Daech privé d’approvisionnement depuis la Syrie
Daech tue 12 militaires irakiens dans un guet-apens au sud de Mossoul
«La maison me manque tellement»: les enfants, premières victimes de l’opération à Mossoul
«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Tags:
civils, population, Mossoul, Irak, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook