Ecoutez Radio Sputnik
    La chancelière allemande Angela Merkel

    Elections 2017 en Allemagne: Merkel met en garde contre les «trolls» et les «fake news»

    © REUTERS/ Francois Lenoir
    International
    URL courte
    411665051

    Candidate à sa propre succession en 2017, la chancelière allemande Angela Merkel s'inquiète de la désinformation numérique qui contribue, selon elle, à l'essor du populisme en Europe et appelle à agir contre ce phénomène.

    Tout comme le président américain sortant Barack Obama, la chancelière allemande Angela Merkel, officiellement candidate à sa propre succession l'an prochain, s'inquiète de la désinformation sur Internet, affirmant que de faux articles d'actualité et des bots peuvent « manipuler » l'opinion publique.

    « Nous devons affronter ce phénomène et, si nécessaire, le réglementer », a notamment déclaré Mme Merkel dans son discours devant le Bundestag.

    Et d'ajouter que quelque chose avait changé et qu'avec l'essor de la globalisation, les débats se déroulaient dans un environnement médiatique complètement nouveau.

    « Les opinions ne se forgent plus comme il y a 25 ans. Aujourd'hui, nous devons apprendre à gérer les faux sites, les bots, les trolls, toutes ces choses qui se renouvellent », a souligné la chancelière.

    Elle n'a pas caché les risques entraînés par cette propagation qui pourrait influencer les élections fédérales allemandes de septembre 2017.

    Le camp de la chancelière craint effectivement que le parti anti-immigration « Alternative für Deutschland » (AfD), qui s'applique déjà depuis quelques temps à récupérer les soutiens conservateurs de la chancelière en s'attaquant à sa politique migratoire de « porte ouverte », ne puisse profiter des logiciels robots pour influencer les électeurs en véhiculant de fausses informations.

    « Le populisme et la politique extrémiste sont en plein essor dans les démocraties occidentales », a averti Mme Merkel.

    Le rôle que jouent les réseaux sociaux Facebook et Twitter dans la propagation d'informations fausses et malveillantes a éclaté après l'élection du républicain américain Donald Trump à la présidence des États-Unis.

    Facebook et Google ont été accusés de répandre cette tendance inquiétante avant d'annoncer des mesures de lutte contre la désinformation. Tout en refusant de s'ériger en ce qu'il appelle un « arbitre de la vérité », le président de Facebook Mark Zuckerberg a banni les sites de fausses actualités de son réseau de publicité, une mesure également adoptée par Google.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Élections allemandes en 2017: Merkel à nouveau dans la course
    Plus de la moitié des Allemands veulent que Merkel reste au pouvoir
    Pourquoi les Allemands lâchent la chancelière Angela Merkel
    Tags:
    Internet, désinformation, faux, trolls, candidats, chancelière, élections, Google, Facebook, Inc, administration Obama, Bundestag, Alternative pour l'Allemagne (AfD, parti populiste allemand), Mark Zuckerberg, Donald Trump, Angela Merkel, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • frontovik73
      Merkel est un " fake " à elle seule , debout le peuple Allemand !
    • b.tartar
      MERKEL préfère le BANKSTERISME AU PEUPLE qu'elle nomme POPULISME, mais quand allez vous ouvrir les yeux Peuple Allemand.
    • NiCr
      Mince alors,les gens vont se renseigner ailleurs ? Ils deviendraient moins cons qu'on croyait ?
    • imouts
      La grosse Bertha s'émeut car les peuples relèvent la tête ! "Tremble vieille carcasse", l'heure de rendre des comptes va bientôt sonner pour toi et tes semblables, partout en Europe !
    • dstati
      "dans la propagation d'informations fausses et malveillantes"

      J'ai lu tout l'article, mais bien-sûr aucun exemple à donner. Donc, elle répand elle-même des rumeurs, voir des désinformations.

      "Tout en refusant de s'ériger en ce qu'il appelle un « arbitre de la vérité »"

      Ah ben tu m'étonnes. Ca se strouve, cette "arbitre de la vérité" risquerait de condamner sa propagande comme mensonge et aurait l'inverse de l'effet escompter.
    • factal
      Merkel veut l'exclusivité de la manipulation médiatique.
    • Colbert_
      Il semble pourtant que les instituts de sondage aient été fermement contrôlés par l'oligarchie durant les dernières élections qui viennent de se dérouler en Grande Bretagne, aux USA et en France. L'oligarchie à pu désinformer à son aise, mais en vain.
    • j4m
      Pas possible, elle a encore le courage de se présenter ouh incroyable avec tout le dégat qu'elle fait en Allemagne. J'espère que nos amis allemands vont ce réveiller.
    • générale morneault
      tient tient pauline marois no2 qui nous prend encore pour des con

      qu'a démissionne et vas quête sont marie (dépendre financièrement de lui comme d'habitude) cette vielle crisse de pute de luxe qui a trahie la république démocratique allemande en 1989 pour la détruire et la donné aux nazie de l’Allemagne de l'ouest sans rien demandé en retour en 1991
    • Georwell
      La vache, vous choisissez bien les photos, elle fait peur sur celle-ci!
    • Dolinduz
      Elle va nous jouer sa campagne électorale "façon Clinton" ?!
      Pour l'instant, elle ne cite pas la Russie, mais ça ne va sûrement pas tarder.
      Juste après la résolution du Parlement européen... comme par hasard.
    • as1568082
      A mon avis ,pour partir de si loin, dans la contre attaque electorale,elle a deja compris qu'elle allait se faire virer,et cherche des excuses....
    • arboretum
      Pauvre folle!! Qu'elle demande à la population féminine si les mains qu'ont leurs met aux fesses sont des fakes !! Elle nous prend pour des débiles cette c....! FINI le lavage de cerveaux les gens subissent et souffrent des décisions , dictatoriales de cette Europe de merde!!
    Afficher les nouveaux commentaires (0)