Ecoutez Radio Sputnik
    Alep

    Les radicaux pilonnent un quartier résidentiel d'Alep faisant des morts

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    Situation à Alep (2016) (180)
    8025
    S'abonner

    Au moins trois personnes ont trouvé la mort dans les tirs de roquettes effectués par les combattants antigouvernementaux sur Alep-Est.

    Des combattants de groupes radicaux ont lancé samedi des roquettes sur un quartier résidentiel de la ville syrienne d'Alep, faisant au moins trois morts et 15 blessés parmi les civils, a déclaré à Rossiya Segodnya une source au sein d'une milice pro-Assad.

    « Plusieurs roquettes sont tombées aujourd'hui dans le quartier de Midan dans la partie nord de la ville. Selon nos données, trois civils, dont deux femmes, sont morts, tandis qu'au moins 15 personnes ont été blessées. L'attaque a été effectuée depuis des zones contrôlées par les terroristes », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Les tirs ont également causé d'importants dommages aux infrastructures du quartier ainsi qu'aux biens de ses résidents.

    Le weekend dernier, les combattants armés présents à Alep ont attaqué une école primaire se trouvant dans le quartier d'Al-Furqan, faisant huit morts et 27 blessés parmi les écoliers. A l'heure actuelle, entre 200 000 et 300 000 civils se trouvent dans les zones d'Alep contrôlées par les groupes radicaux.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation à Alep (2016) (180)

    Lire aussi:

    L'armée syrienne reprend un quartier stratégique d'Alep
    Alep-Est: les civils quittent les quartiers au compte-gouttes
    Importante offensive de l'armée syrienne dans le nord-est d'Alep
    Tags:
    attaque, civils, combat, victimes, hostilités, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik