International
URL courte
343213
S'abonner

Quatre membres d’un groupe lié à Daech ont été tués dans la frappe qui constitue une riposte israélienne à l’attaque des djihadistes contre sa patrouille armée, survenue dans la partie du plateau du Golan contrôlée par Israël.

Les forces aérospatiales israéliennes ont tué en Syrie quatre membres d'un groupe lié à Daech, annonce la radio Galeï Tsahal.

« Plusieurs projectiles ont été tirés après un bref échange de tirs contre les militaires de l'unité "Golani" de l'armée israélienne. Puis, les soldats ont repéré une voiture dotée d'une mitrailleuse lourde », indique le média israélien Haaretz, citant des sources militaires.

« Une frappe aérienne a été portée contre la voiture, suite à quoi les quatre djihadistes qui se trouvaient à bord ont été tués », indique-t-il.

Les soldats israéliens ont essuyé des tirs d'armes automatiques et d'obus de mortier de la part ces hommes, membres de la Brigade des martyrs de Yarmouk, ajoute l'AFP, citant le porte-parole de l'armée Peter Lerner. Ils ont répliqué par des tirs et l'aviation israélienne a ensuite visé et tué les quatre hommes, a-t-il précisé.

Israël, officiellement toujours en état de guerre avec la Syrie, affirme s'employer à rester à l'écart du conflit qui fait rage chez son voisin. Toutefois, l'État hébreu y mène des opérations ponctuelles contre le Hezbollah chiite libanais qui, lui, soutient l'armée gouvernementale syrienne.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Lire aussi:

Israël ne rendra "jamais" le Golan à la Syrie
Golan: Israël pilonne les positions syriennes suite à un tir de roquettes
Golan: six militaires iraniens tués dans une frappe israélienne
Tags:
Etat islamique, Hauteurs du Golan, Syrie, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook