International
URL courte
6104
S'abonner

Plusieurs explosions se sont produites dans une base d'entraînement des forces d'autodéfense kurdes dans le nord de la Syrie, faisant des morts et des blessés, a rapporté l'agence turque Anadolu, citant des sources locales.

Les explosions, dont la raison est toujours inconnue, auraient eu lieu dans les dépôts de carburant de la base. Selon l'agence, des instructeurs militaires américains et britanniques sont présents sur le site en question, situé dans la province de Hassaké. Ankara considère les forces d'autodéfense kurdes comme une organisation terroriste liée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) interdit en Turquie.

Un porte-parole du Pentagone a par la suite fait savoir qu'aucun militaire US n'avait été tué en Syrie le week-end dernier, sans confirmer ni infirmer l'incident relaté par l'agence turque.

« Nous sommes au courant de ces rapports et nous sommes en mesure de dire qu'aucun membre des forces armées américaines n'a été tué en Syrie », a indiqué le porte-parole.

Jeudi, le Pentagone a confirmé la mort d'un militaire appartenant aux forces spéciales US en Syrie. Le soldat a succombé à ses blessures après l'explosion d'un engin artisanal dans la région d'Ayn Issa (nord du pays), où les États-Unis comptent quelque centaines de forces spéciales au sol.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Erdogan: les armes US livrées aux Kurdes tombent entre les mains de Daech
En Syrie, les Kurdes ont choisi leur capitale avant d'adopter leur Constitution
Ankara pose un ultimatum aux Kurdes syriens
La Turquie frappe les Kurdes en Syrie
Tags:
instructeurs, explosion, base militaire, auto-défense, Kurdes, Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook